[Photos] La nuit zébrée de Nova à Bordeaux

Vendredi dernier, Radio Nova prenait ses quartiers au Rocher de Palmer pour une soirée placée sous le signe du zèbre. Compte rendu des événements en mots et en images.

Dans la vie, il y a les bonnes et les mauvaises habitudes. Celle prise par la mythique radio parisienne Nova depuis quelques années est à classer dans la première catégorie. Pour sa troisième édition entre les murs du Rocher de Palmer, la nuit zébrée a réussi son pari de faire salle comble, grâce à sa recette magique : de l’éclectisme, encore de l’éclectisme, et des artistes de qualité. D’ailleurs, c’est le moment de parler d’eux.

 

Bigott

Ils sont espagnols. Pourtant, ils ne portent pas de coupe mulet, ni de vêtements Desigual. Une fois ce constat établi, vient l’heure d’une deuxième surprise, d’ordre musical : ils sont bons. Très bons même. Sous ses airs complètement perchés, le chanteur de la formation castillane n’en demeure pas moins un excellent frontman, atypique, drôle, maîtrisant parfaitement son set. Les « liiiiittle sooooongz », dont on ne saurait dire si elles sont folk, pop ou lo-fi à la Pavement, s’enchaînent un rythme effréné. Mais personne ne se perd en chemin, et de l’avis général, on en aurait même redemandé. On a peine à croire que sa dernière scène bordelaise était celle de la petite cave du Chicho, tant le bonhomme serait capable de remuer le stade Chaban, au moins.

Crédit photo : Justine Dulhauste pour Slapzine
Crédit photo : Justine Dulhauste pour Slapzine
Crédit photo : Justine Dulhauste pour Slapzine
Crédit photo : Justine Dulhauste pour Slapzine
Crédit photo : Justine Dulhauste pour Slapzine
Crédit photo : Justine Dulhauste pour Slapzine
Crédit photo : Justine Dulhauste pour Slapzine
Crédit photo : Justine Dulhauste pour Slapzine

 

Ibeyi

On vous avait prévenu : ces demoiselles n’allaient pas nous laisser indifférents. Les frissons ont parcouru nos petits corps frêles dès l’ouverture du concert a capella par « Eleggua« , les basses ont résonné jusqu’au fond de nos entrailles lors des désormais célèbres « River » et « Oya« . Qu’elles reprennent un morceau de rap ou qu’elle évoquent avec émotion le décès de leur père, elles impressionnent par leur aisance vocale et instrumentale (rappelons qu’elles ne sont âgées que de vingt ans). Sans cesse à se chercher du regard et se sourire, les jumelles complices semblent prendre plaisir à suspendre le temps et les notes. Un vrai moment de grâce comme on aimerait en connaître plus souvent.

Crédit photo : Justine Dulhauste pour Slapzine
Crédit photo : Justine Dulhauste pour Slapzine
Crédit photo : Justine Dulhauste pour Slapzine
Crédit photo : Justine Dulhauste pour Slapzine
Crédit photo : Justine Dulhauste pour Slapzine
Crédit photo : Justine Dulhauste pour Slapzine
Crédit photo : Justine Dulhauste pour Slapzine
Crédit photo : Justine Dulhauste pour Slapzine

 

Aufgang

Aufgang, qu’on se le dise, n’est pas à mettre entre toutes les oreilles. Cet intriguant mélange de musique classique et d’électro bien lourde a de quoi pulvériser des petits chatons super mignons tellement la puissance qui s’en dégage est forte. La technique est irréprochable, le soin apporté à nos tympans un peu moins.

Crédit photo : Justine Dulhauste pour Slapzine
Crédit photo : Justine Dulhauste pour Slapzine
Crédit photo : Justine Dulhauste pour Slapzine
Crédit photo : Justine Dulhauste pour Slapzine
Crédit photo : Justine Dulhauste pour Slapzine
Crédit photo : Justine Dulhauste pour Slapzine
Crédit photo : Justine Dulhauste pour Slapzine
Crédit photo : Justine Dulhauste pour Slapzine

 

DJ Vadim

On ne parle pas de ce que l’on ne connaît pas (et que l’on a pas eu le courage d’écouter). Mes excuses.

Crédit photo : Justine Dulhauste pour Slapzine
Crédit photo : Justine Dulhauste pour Slapzine
Crédit photo : Justine Dulhauste pour Slapzine
Crédit photo : Justine Dulhauste pour Slapzine

Si tu veux te faire une idée par toi même de la soirée, on te conseille de jeter un coup d’oeil au site des Nuits Zébrées, où tu pourras retrouver tous les lives de la soirée.

A lire aussi

Bande annonce à la moulinette: Dallas Buyers Club

Jean-Marc Vallée revient avec Dallas Buyers Club, adapté d’une histoire vraie. Le film a déjà conquit l’Amérique. Le film sort le 29 janvier en France.

Lire l'article

On a suivi le Super Bowl XLIX

Dimanche 1er février, les Américains ont connu le 49e Super Bowl de leur histoire. Et quelque chose nous dit que ce match restera dans les annales. Slapzine te raconte ça en tweets et en images.

Lire l'article

Rencontre avec Gomina

À quelques heures de leur passage remarqué dans le sous-sol de l’Hérétic pour la Get Wet Party, fin février, on a pu poser quelques questions à Gomina.

Lire l'article

Week’s Words #15

Les faits-divers de la semaine résumés en cinq mots. Cette semaine, on vous parle Selfie, Web Comedy Awards, de cocaïne au Vatican, de sauvetage de baleines et d’un site français de dons gratuits.

Lire l'article

Temps de lecture similaire

Bande Annonce à la moulinette : Red Army

Entre documentaire et fiction, ce long métrage de Gabe Polsky retrace le destin croisé de l’Union Soviétique et d’une équipe de hockey sur glace.

Lire l'article

Le résumé des Oscars 2015 par les réseaux sociaux

Une sélection des tweets les plus drôles pour résumer la 84ème cérémonie des Oscars.

Lire l'article

Du même auteur

Ça va trop loin. Vraiment trop loin.

Une histoire mêlant subtilement tacos, avocadous et Ellie Goulding. #freshavocado sur Twitter pour les curieux.

Lire l'article

On l’attendait tous : le biopic d’Eddy Malou

Mais qui êtes-vous ?

Lire l'article