OVNIS : une soirée avec les ufologues bordelais

Marc St-Germain était l’invité de l’association Les repas ufologiques à Bordeaux pour présenter son deuxième livre Les gardiens du silence, un ouvrage qui sous-entend entre autres que JFK aurait été assassiné parce qu’il était sur le point de révéler des secrets sur les OVNI. Chez Slapzine, on ne pouvait pas rester dans l’ignorance plus longtemps et on a pris notre voiture pour aller au Haillan passer une soirée avec des gens qui sont persuadés qu’une conspiration interstellaire leur cache la vérité depuis Roswell.

Les OVNIS, c’est un peu comme l’horoscope, tout le monde s’y intéresse de loin mais personne n’avoue y croire vraiment. Personne, sauf les ufologues, une poignée de courageux soldats de la vérité. Entre croyances ésotériques, thèses scientifiques fumeuses et théories du complot, les ufologues sont toujours en quête de légitimité face aux yeux moqueurs du grand public. Si beaucoup sont des gens comme vous et moi qui font simplement preuve d’une curiosité débordante, d’autres partagent en revanche des croyances étonnantes. Les repas ufologiques sont l’occasion pour la communauté de faire régulièrement le point sur les visites de nos amis extra-terrestres et sur les mensonges que nous font gober les gouvernements. Le repas du 14 novembre comptait un invité spécial, Marc St-Germain, l’auteur des Gardiens du silence.

Les gardiens du silence
Les gardiens du silence

Nous arrivons vers 20h aux 5 chemins, un petit restaurant franco-portugais familial qui ressemble à ces restoroutes un peu glauques qu’on trouve en zone périphérique du style la Courtepaille ou la Pataterie. Une bonne trentaine de participants sont déjà installés dans la salle réservée pour l’occasion et sont occupés à commander leurs plats. Des profils divers, ingénieurs, scientifiques, simples curieux, geeks, retraités. La moyenne d’âge est assez avancée, plutôt la génération Les Envahisseurs que la génération X-Files. L’ambiance est bon enfant, la serveuse s’active à prendre les commandes et Alexis Ropital, le responsable du groupe ufologique d’Aquitaine nous accueille chaleureusement. Au premier abord, il n’a rien à voir avec ces illuminés qui campaient sur les hauteurs de Bugarach le 21 décembre 2012 en attente de l’apocalypse. Le jeune homme avoue n’avoir jamais vu d’OVNIS et reste très ouvert à la contradiction. Il reconnaît que certains ufologues vont parfois trop loin et discréditent l’ensemble de la communauté. ‘’Seuls 5 % des cas restent non-élucidés. Un militaire a récemment aperçu un triangle lumineux volant en rentrant chez lui à 4h du matin, il l’a rapporté à Ludovic (l’organisateur des repas ufologiques à Bordeaux) qui a mené son enquête auprès d’une base militaire à proximité, pensant qu’il s’agissait d’un drone mais le phénomène est resté inexpliqué.’’

Les lectures de chevet de Raël
Les lectures de chevet de Raël

Au fond de la salle, un stand sur lequel sont posés des dizaines d’ouvrages jaunis : des revues scientifiques alternatives, des magazines sensationnalistes et des romans de SF. Bonne lecture.

Dans un coin de la pièce, Marc et Ludovic se prennent en photo avec un visiteur de l’espace. Ambiance rencontre du 3ème type.

Marc, E.T. et Ludovic
Marc, E.T. et Ludovic

Après nous avoir parlé de son association, Alexis nous présente Marc, l’auteur du livre.

C’est un petit homme d’une cinquantaine d’années que nous rencontrons. Souriant et enjoué, son accent québécois très prononcé semble tiré d’un film de Xavier Dolan. D’abord un peu méfiant, il se déride vite dès que nous lui posons des questions sur les événements de Roswell. Marc se définit comme un cartésien, pour lui, ’’rien n’est vrai à 100%’’. C’est son refus du dogmatisme qui l’a poussé à se poser des questions sur la cabale dont font l’objet les OVNIS de la part des gouvernements. Sur son parcours universitaire, il reste un peu flou et admet avoir touché un peu à tout : sciences naturelles, géologie, anthropologie…

Avant de s’intéresser aux OVNIS, Marc s’engage dans les paras, ce qu’un tatouage sur son poignet confirme, puis il se lance dans le bâtiment. Il rejoint ensuite une association québécoise d’ufologie qu’il quittera quelques années plus tard car ‘’elle manquait de sérieux’’. Effectivement, on ne plaisante pas avec l’ufologie. Pour rejoindre le MUFON (Mutual UFO Network), il faut passer un examen écrit ‘’qu’on prépare en lisant un bouquin de 300 pages’’.

En 2008, il sort son premier livre intitulé sobrement L’Ère du chaos, Histoire secrète de l’humanité, qu’il dit avoir écrit ‘’en se basant sur des textes anciens sumériens’’. Quand il n’écrit pas des livres, Marc en fait la promotion, indirectement lors de conférences entre le Canada et la France ou sur Youtube.

Des OVNIS nazis

Peu avant le début de la conférence, il nous confie avec humilité qu’il n’est pas parvenu à percer tous les mystères de l’ufologie et que ‘’certaines controverses persistent au sein-même de la communauté des chercheurs d’OVNIS’’, dont cette sombre histoire d’OVNIS nazis. Une thèse prétend en effet que l’objet qui se serait écrasé à Roswell était en réalité un engin expérimental que les Américains auraient volé aux nazis.

Marc St-Germain présente l'affaire Roswell
Marc St-Germain présente l’affaire Roswell

La conférence débute vers 21h avec la présentation d’un powerpoint qui semble avoir été réalisé sous Windows 95. Marc explique sa démarche devant un public en train de mâchouiller les entrées silencieusement. L’introduction s’attarde sur les différents protagonistes de l’affaire Roswell, véritable mythe fondateur pour les ufologues. Il présente ensuite ses héros à lui, les premiers à avoir douté des déclarations officielles du gouvernement américain, comme le Dr. Robert Wood. Montage douteux à l’appui, le conférencier nous explique comment le complexe militaro-industriel américain a verrouillé l’information avec le concours de la CIA autour de l’une des affaires qui ont nourri le plus de fantasmes ces dernières décennies. On apprend ainsi que la CIA a mené une opération de désinformation à grande échelle pour discréditer ceux qui remettaient en cause la version officielle du crash d’un ballon-sonde.

Vient le moment d’aborder les crop-circles, ces figures géométriques dessinées dans des champs. S’il s’agit pour la plupart de canulars, Marc affirme que certains sont bien d’origine extra-terrestre.

Le ton est donné et on a par moments l’impression de regarder l’une de ces émissions sensationnalistes qui pullulent sur la TNT sur ‘’les 100 plus grands mystères’’, citant pêle-mêle le monstre du Loch-Ness, la malédiction de la momie et les prédictions de Nostradamus.

Jusqu’ici, tout va bien.

Dans la salle, l’assemblée écoute d’un silence religieux et mis à part les bruits de fourchette et de mastication, le public ne semble pas enclin à intervenir. Parfois, un commentateur s’indigne à propos de ces mensonges que les Américains nous font gober depuis trop longtemps. Marc continue sa démonstration, imperturbable.

Après avoir pointé du doigt la responsabilité de la CIA et du FBI, c’est maintenant au tour des Francs-maçons d’en prendre pour leur grade. Dès qu’un franc-maçon est mentionné sur le powerpoint (Truman, Dr. Vannevar Bush, le général Marshall), son appartenance à une loge est tout de suite rappelée, comme si sa responsabilité dans la conspiration était dès lors évidente, car c’est bien connu, là où il y a des francs-maçons, il y a forcément des choses louches qui s’y passent.

Vient ensuite le tour des Illuminatis. Seuls les reptiliens sont jusque-là épargnés.

La mort de Kennedy liée aux OVNIS?

Le meilleur reste à venir. La chronologie aborde maintenant les sixties, et de la présidence d’Eisenhower, nous passons aux années Kennedy. L’heure est aux révélations et nous sommes sur le point de percer l’un des plus grands mystères du XXème siècle: l’assassinat de JFK. Point de complot des Russes, point de conspiration castriste, point non plus de mafia et de Sam Giancana, non, si Kennedy a été assassiné, c’est tout simplement ‘’parce qu’il en savait trop’’.
Ainsi JFK aurait été, dès le début de son mandat, mis au parfum des découvertes de Roswell. Mais contrairement à l’approche belliciste de ses prédécesseurs, lui aurait préféré se rapprocher des extra-terrestres. Son projet était de ‘’s’ouvrir à d’autre civilisations conjointement et pacifiquement avec la Russie’’. PAN. Il n’en fallait pas plus à ces vilains messieurs en costumes du complexe militaro-industriel pour décider de faire taire le président.
Plus tard, Marc St-Germain évoque la mort de Marilyn Monroe et la relie également à cette sombre conspiration. Tout ceci est expliqué dans une longue vidéo, ‘’documents officiels à l’appui’’.

Tout ceci laisse Mr Spock perplexe
Tout ceci laisse Mr Spock perplexe

L’heure tourne et Marc décide de faire une pause. Un personnage pour le moins intriguant vient alors s’asseoir à nos côtés. Il s’agit de Serge Le Guyader, président du centre d’information métaphysique de Bordeaux (CDIM), figure notoire de l’ufologie en France et grand habitué de ces repas. Le site du CDIM a été piraté l’année dernière (quelqu’un que la vérité dérangeait probablement), il est donc toujours inaccessible. Le sympathique septuagénaire déroule alors son CV, ingénieur de formation, docteur en mathématiques appliquées et prévisionniste en économie. Grand amateur de science-fiction, ce curieux bonhomme s’intéresse aussi au paranormal et dit pratiquer le yoga jusqu’à 1h30 par jour. Il raconte même une expérience dans sa jeunesse où il se serait dédoublé lors d’une séance et se serait ‘’projeté à plusieurs mètres de son corps.’’

Au cours de la conversation, il évoque son talent de devin et confie avoir annoncé la mort de Kennedy dans un poème prophétique qu’il avait écrit en 1963, quelques mois avant que Lee Harvey Oswald ne passe à l’acte. Le coup de grâce vient avec cette ultime révélation : ce sont les extra-terrestres qui nous ont apporté la technologie des microprocesseurs car il aurait fallu aux hommes plusieurs décennies pour arriver à en fabriquer. Bill Gates ne nous aurait donc pas tout dit.

Pas la peine de nous laisser abattre pour autant, nous sortons fumer une cigarette, histoire d’avoir d’autres avis sur la question extra-terrestre. Dire que nous passons du coq-à-l’âne est un euphémisme. Les conversations tournent maintenant autour des cathédrales et de l’architecture au Moyen-âge. L’une des personnes présentes nous assure que les extra-terrestres ont participé à l’érection des cathédrales gothiques. Ce sont eux qui nous auraient transmis certains secrets architecturaux comme la clé de voûte ou le nombre d’or. Encore un peu plus tard, une dame affirme que nous sommes tous des êtres hybrides et que nous descendons des extra-terrestres. Deux siècles de darwinisme s’évaporent en un instant.

Mais tous ne sont pas aussi catégoriques. Alain Blanchard, président d’Ovni-Marne, qui a été confronté à quatre reprises à une manifestation d’OVNIS, avoue ne pas croire à tout ce qui se dit, et se considère lui aussi comme un cartésien. Plusieurs courants s’affrontent au sein de l’ufologie, les Saint-Thomas et les autres.
Retour dans la salle. Un grand silence, le public semble encore porter le deuil de Kennedy. Nous en sommes à la fin des années 70. Lorsque vient le tour de la présidence de Reagan, nous apprenons que le projet ’’guerre des étoiles’’ ne fut pas conçu comme un système de satellites défensif censé prévenir d’une attaque des missiles russes mais comme un moyen de protection d’une attaque venue de l’espace. Une certaine idée de la guerre froide.
Les documents soi-disant officiels présentés sur le powerpoint sont pour la plupart de mauvaise qualité et il est difficile de dire ce qu’ils contiennent vraiment. Il est déjà près de minuit et l’attention commence à vaciller. Un homme au fond de la salle demande alors d’où proviennent ces documents, ce à quoi Marc St-Germain répond de manière un peu évasive. Un autre conteste la signification que veut leur donner Marc. Là encore, le conférencier prend soin d’éluder la question et répond sans se débiner ‘’qu’il faut savoir lire entre les lignes.’’

Marc posant avec son livre après la conférence
Marc posant avec son livre après la conférence

Une phrase qui résume à elle seule la démarche de notre écrivain. Lire entre les lignes, voir à travers les portes fermées, faire parler les silences, voilà la mission que s’est donnée Marc St-Germain, quitte à réécrire légèrement l’Histoire.

Si vous avez encore des doutes sur la mort de JFK ou sur l’affaire Roswell, ce schéma extrait du livre de Marc St-Germain devrait achever de vous convaincre. Si vous parvenez à le déchiffrer.

La conspiration tentaculaire, extrait du livre Les gardiens du silence
La conspiration tentaculaire, extrait du livre Les gardiens du silence

A lire aussi

ABCDR du 10/11/2014 au 16/11/2014

L’actu ne s’arrête pas, mais vous étiez peut-être en off la semaine passée ? Pas de soucis, faites le point avec l’ABCDR de l’actu et reprenez le train en marche tranquillement cette semaine !

Lire l'article

Week’s Words : semaine du 19 au 25 octobre

Chaque lundi, Week’s Words vous résume l’actualité invisible de la semaine passée. Pour cette session, on vous parle de clope, des Nations-Unies, de collecte de Lego, d’un record à la con sur Youtube et du traffic de passeports.

Lire l'article

Good Grooves #8 / Hippocampe Fou – Aquatrip

Signé chez 30Février/62TV Records, l’Aquatrip d’Hippocampe Fou est un parfait tableau de l’anti-héros

Lire l'article

Week’s Words #16

L’actu insolite de la semaine résumée en cinq mots. Pour la 16ème, on vous parle de crâne, d’ouïe, de vitesse en ski , d’architecture et de cinéma 4D.

Lire l'article

Temps de lecture similaire

Cuvée Sonore #60 – POLICE

Garde-à-vous ! J’espère messieurs que nous ferons du bon travail ensemble. Écoutez-moi bien : vous savez que le gendarme est à la nation, ce que le chien de berger est au troupeau : il faut souvent aboyer, parfois mordre mais toujours se faire craindre. Vous êtes les branches, je suis le tronc et une seule […]

Lire l'article

[ITW] Quand Doctor Flake opère l’IBOAT

Mardi 6 Mai, l’abstract hip-hop planant de Doctor Flake et Miscellaneous a fait chalouper l’IBOAT dans les eaux profondes des bassins à flow.

Lire l'article

Du même auteur

Les salles de concert bordelaises dans l’après 13 novembre

Le Krakatoa et la Rock School Barbey, deux salles de concert emblématiques de Bordeaux, s’expriment quelques jours après les attentats. Le Krakatoa avait reçu en juin 2015 le groupe Eagles of Death Metal, qui se produisait au Bataclan au moment des attaques.

Lire l'article

On ressort les VHS de ta grand-mère : Waterworld, Kevin Reynolds, 1995.

Les VHS de ta grand-mère reprennent: après la Jetée de Chris Marker, place à Waterworld, une autre vision de l’apocalypse au cinéma.

Lire l'article