On y était : Ewert & The Two Dragons et Bloom au Rocher de Palmer

Le 7 avril voyait le retour en terre bordelaise des Estoniens d'Ewert & The Two Dragons, pour l'occasion accompagnés de Bloom (avec deux "o" ). Compte rendu et photos de cette jolie soirée passée dans le Salon de Musiques du Rocher de Palmer.

Bloom est sûrement l’un des plus vieux groupes de pop bordelais encore en activité. En une dizaine d’années d’existence, le projet de Morgan, le chanteur, a évolué tant sur le plan des ressources humaines (les membres actuels ne sont pas ceux des débuts) que musical. Pour autant, le fort accent anglo-saxon de leurs compositions ne s’est pas estompé. Bien au contraire. Leur pop vitaminée, colorée et dansante est le plan parfait pour réveiller une salle qui, rappelons le, est venue pour un groupe de pop folk scandinave.

Les nouvelles chansons vont droit au but, on reconnait quelques accents Foalsiens ou Two Door Cinema Clubiens (c’est beau hein) à la sauce Bordelaise. Une bonne surprise qu’on aura sûrement l’occasion de confirmer cet été dans la région, lors de leurs prochains concerts.

Que celui qui ne connait pas le petit air de guitare et xylophone qui suit lève les mains en l’air. (Un indice : pub pour un clown fabriquant d’obèses)

Ewert & The Two Dragons est selon l’ami Wiki un « groupe de rock indépendant acoustique », dont les premiers amours filent vers Radiohead, The Police ou Jeff Buckley, qu’ils reprennent lors de leurs premiers concerts. Après un premier album passé inaperçu (c’est loin l’Estonie quand même), coup de bol : le label bordelais Talitres les remarque et signe leur second essai, Good Man Down, en 2011. Pour marquer le coup, ils avaient déjà fait escale aux Vivres de l’Art en 2012.

Trois ans après ce passage, une même question vient me chatouiller l’esprit : pourquoi ce groupe n’est pas davantage connu ? Et leur live de ce 11 avril au Rocher m’a confortée dans mon idée. Qu’il est rare d’avoir un sentiment d’accompli en sortant d’un concert. Une précieuse sensation qu’il convient de savoir apprécier à sa juste valeur. Ewert & the Two Dragons réussissent à faire naître ce sentiment.

Au terme de leur prestation, on ne peut être que convaincus que ces quatre Estoniens forment un très, très bon groupe. Démonstration en quatre points :

  • Ils maîtrisent parfaitement leurs instruments, et savent précisément ce qu’ils veulent en faire.
  • Leurs morceaux ont tout pour plaire. Énergie rock lors des versions live, efficacité pop dans des tubes comme « (In The End) There’s Only Love » et douceur folk dans des petits bijoux mélodiques, à l’instar de « Sailor Man ».
  • Ils communiquent avec le public. Public qui, notons-le au passage, était fourni en scolaires se croyant à un concert des One Direction. Le choc des cultures a lieu et le groupe, réellement étonné de tant d’entrain, semble en prendre son parti.
  • Les Estonniens maîtrisent également l’art de donner du rythme à un concert. Des solos aux bons moments, des touches de douceur et d’optimisme (« In The End… »)

C’était donc un set cuisiné aux petits oignons qui fait du bien.

A lire aussi

EXPO : « #streetart, l’innovation au cœur du mouvement »

Slapzine a profité d’un week end parisien pour aller faire un tour à l’expo l’innovation au cœur du mouvement, consacrée à l’histoire et aux enjeux du street art.

Lire l'article

Disquaire Day #5 : la liste des sorties enfin connue

On connaît enfin la liste des vinyles qui sortiront à l’occasion de la 5ème édition du Disquaire Day. 331 références s’offriront à nous le 18 Avril.

Lire l'article

Good Grooves #28 – Carpenter Brut – 3 en 1

Carpenter Brut sortait son E.PIII couplé à Trilogy, l’album compilant cet opus avec ses productions précédentes. On décortique, puis on va vérifier en live.

Lire l'article

Cuvée Sonore #58 – Rembobine !

.5102 ,ioM ej ne’m ,suof is no em ecrof à y ,renruoter ej sneiter am noitaripser à’uqsuj ec no’uq etêrra ed em recrof à y .renruoter essiaL cnod eriaf sel ,setsitra xue tnevas renibobmer ne etuot .essalc

Lire l'article

Temps de lecture similaire

Feadz – Metaman

Après un quadruplet d’EP’s sur le label BPitch Control et autant avec Ed Banger, le français sort enfin un 13 titres solo, Instant Alpha. Pour l’occasion, Feadz s’est fait plaisir en lâchant un clip qui fait mal aux yeux.

Lire l'article

40 DJs pour 8 minutes de scratch intensif

L’étape tokyoïte iScratch du championnat du monde de DJing organisé par Redbull marquera les esprits. 40 DJs viennent d’y battre un record du monde : celui de la plus grande séance de scratch jamais réalisée. Ces 40 mercenaires, divisés au hasard par équipe de 10, ont collaboré pendant plusieurs jours afin de créer ce mix de […]

Lire l'article

Du même auteur

[Photos] La nuit zébrée de Nova à Bordeaux

Vendredi dernier, Radio Nova prenait ses quartiers au Rocher de Palmer pour une soirée placée sous le signe du zèbre. Compte rendu des événements en mots et en images.

Lire l'article

Il fallait que ça arrive…

40ème cérémonie des Césars, tout le monde est en place. Y compris le CM de Elle, qui a visiblement bien potassé son sujet. Mouloud Achour arrive en jouant de la trompette sous les applaudissements du public. #Cesar2015 — ELLE (@ELLEfrance) 20 Février 2015 Son copain de GQ n’était pas non plus en reste. La preuve. […]

Lire l'article