La triste histoire de Toto

On aurait aimé rire mais ce n'est point une blague que nous a fait Steve Porcaro, en annonçant hier la mort de son frère Mike.

Les trois frères Porcaro sont des figures mythiques du rock, fondateurs de Toto, bien trop souvent oublié des SuperBand de Rock. On connaît tous Africa et sa rythmique exotique, Hold The Line et sa ligne mélodique pleine de disto, Rosanna et l’association maléfique qu’en a fait la pub pour une eau gazeuse. Mais Toto, c’est surtout 13 albums, et une armada de musiciens emblématiques. Le groupe a énormément évolué depuis 1978, mais la qualité de ses compositions s’est toujours maintenue grâce à des recrues de marque.

En parallèle, les frères Porcaro se sont illustrés chacun de leur côté. Jeff n’a eu que peu de temps pour le faire, mais sa batterie a tout de même accompagné des noms tels que Miles Davis, George Benson, Paul McCartney ou encore Michael Jackson, pour lequel il signait les parties de batterie et l’arrangement sur 4 titres du légendaire Thriller. Il est le premier des 3 frères à mourir, en 1992, à cause, entre autres, d’une immunodéficience liée à la consommation de drogues.

Steve, le cadet et aujourd’hui le seul en vie, signe depuis 2010 la bande-son de Justified, en nous dégotant de la pépite blues et country américaine. Il a lui aussi participé à Thriller, mais s’est également illustré comme un « requin studio » en performant pour des monuments du rock comme Yes et Jefferson Airplane.

Mike est probablement celui dont la carrière s’est le moins éparpillée. Il participe à quelques tournées, dont plusieurs avec son ami Joe Walsh, membre émérite des Eagles. On retiendra surtout sa ténacité, et les 25 ans de sa vie consacrés à briller derrière les lignes de basse épurées de Toto. Dans la nuit de Dimanche, il décède entouré de ses proches, dont son frère Steve qui annoncera la triste nouvelle quelques heures plus tard sur sa page Facebook : « Notre frère Mike nous a quitté calmement dans son sommeil à 00h04 la nuit dernière chez lui entouré par sa famille. Repose en paix, mon frère »

Capture d'écran de la page Facebook de Steve Porcaro
Capture d’écran de la page Facebook de Steve Porcaro

 

Mike avait été contraint d’abandonner la musique en 2007. La déficience progressive causée par la maladie de Charcot dont il était atteint avait handicapé ses doigts, puis l’avait peu à peu obligé à se déplacer en fauteuil roulant. En 2010, Steve reformait Toto en son honneur et offrait aux fans une tournée qui continue encore aujourd’hui, appuyée par de nouvelles compositions, et même un album à paraître dans 4 jours, sobrement intitulé Toto XIV. Pour l’heure, rendons hommage à Mike, et souhaitons simplement que l’histoire de Toto continue encore longtemps. Quel imprudent a dit que les plus courtes sont les meilleures ?

A lire aussi

BA à la moulinette – Foxcatcher

Foxcatcher est inspiré d’un fait divers qui a occupé la Une de la presse américaine durant le milieu des années 90. C’est l’histoire des ­frères Schultz, deux lutteurs qui ont décroché l’or aux Jeux Olympiques de Los Angeles en 1984.

Lire l'article

Good Grooves #32 – Smokey Joe & The Kid – Smokid Inc. (E.P)

Pas de répit pour Smokey Joe & The Kid : les voila de retour avec Smokid Inc, un nouvel E.P de 4 titres en featuring avec Blake Worrell

Lire l'article

Week’s Words #22

Cette semaine Week’s Words vous cause voiture 3D, record du monde, calotte de Pape François, de PornHub et de Queen. Rien de tel pour se la péter devant vos potes à l’apéro.

Lire l'article

Good Grooves #31 – Bill Laurance – Swift

Bill Laurance sort son deuxième opus Swift ce mois-ci.
Entre esthétique jazz et empreints de sonorités actuelles, analyse d’une pièce composite et ambitieuse.

Lire l'article

Temps de lecture similaire

Good Grooves #5 / Dirty Loops – Hit Me

Dirty Loops: trio suédois qui aime se jouer des codes, déconstruire les apparences pour mieux tromper l’audience et entremêler les influences dans le groove

Lire l'article

Voyage autour de la Lune : le film sur la face cachée des quais bordelais

Sept jours de tournage, sept kilomètres parcourus, pour soixante-seize minutes de pellicule. Tel est le parti-pris des réalisateurs. L’absence d’une quelconque consigne créative était un sacré défi, relevé avec brio ! En lever de rideau s’impose le courant du fleuve, puissant voire inquiétant. Sentiment rehaussé par une musique stridente, spirituelle et majestueuse d’opéra. D’ores et déjà […]

Lire l'article

Du même auteur

Good Grooves #12 / Breton – War Room Stories

Les « grands » Breton sont de retour ce 3 février avec War Room Stories, un deuxième album qui se fait languir depuis quelques temps déjà, mais pas en vain !

Lire l'article

EN ECOUTE : Bordeaux’s Groove Bands Compilation #1

En préparation d’une soirée spéciale à l’Antirouille Rock et Chanson le 12 et 13 Novembre prochains, le collectif Bordeaux’s Groove Band publie sa Compil #1, à écouter en exclusivité juste ici !

Lire l'article