La belle promesse d’Ibeyi

Tu as dû voir ce nom fleurir un peu partout sur ta timeline depuis lundi. Ibeyi, c’est un peu le groupe dont tout le monde parle en ce moment, plébiscité unanimement par la presse et le public. Et pour une fois, c’est mérité.

 

Les jolies demoiselles d'Ibeyi.
Les jolies demoiselles d’Ibeyi. ©Flavien Prioreau

Lisa et Naomi sont deux jumelles franco-cubaines qui ont beaucoup de chance. À vingt ans à peine, elles viennent de sortir leur premier long format sur l’un des meilleurs labels anglais, XL Recordings (Radiohead, Jack White, Jungle, SBTRKT, …). Le boss de la maison, Richard Russell, a assuré la production de cet album après s’être occupé de celui de Damon Albarn en 2014. Le décor est planté.

En plus d’avoir de la chance, ces deux jeunes femmes ont du talent. Beaucoup de talent.

On avait pu s’en apercevoir en écoutant leur premier titre l’été dernier, Oya, qui avait eu le même effet qu’une belle claque en plein milieu de notre joue toute rose. Plutôt déstabilisant à la première écoute, car très original, ce morceau était porteur d’une belle promesse musicale.

Deux mois plus tard, elles sortaient le clip de River. Des basses surpuissantes, des chœurs répétés à l’infini, un phrasé R’n’B marqué, et l’un des titres les plus marquants de ces derniers mois, du genre de ceux dont tu n’arrives pas à te détacher (et dont tu ne veux pas te détacher).

Puis, avec Mama Says, elles réussissaient le pari d’évoquer avec beauté, simplicité et sincérité un évènement tragique (la disparition prématurée de leur père, percussionniste au sein du Buena Vista Social Club) sans tomber dans le larmoyant. Pourtant, il est quand même difficile de rester de marbre devant une telle chanson.

Ces trois énormes singles n’ont fait que cristalliser notre attention et renforcer nos attentes envers l’album à venir. Peut-être un peu trop, en fait.

Certes, Ibeyi n’est pas un mauvais album, loin de là. Ce sera sûrement l’un des meilleurs de l’année, le plus envoutant, le plus dépaysant. Mais on s’attendait, on espérait un recueil de petites merveilles, une espèce rare d’ovni musical qui ne cesse de surprendre au fur et à mesure des écoutes, truffé de trouvailles sonores. Au bout du compte, on reste un peu sur notre faim, avec comme impression que les jumelles ont laissé passer quelque chose. Elles ont été capables du meilleur et se sont contentées de compléter leur répertoire avec de bonnes chansons. Seulement de bonnes chansons, plus pop, plus immédiates, moins marquantes.

(Oui, c’est vraiment pour faire la fine bouche.)

Pour autant, on n’aura pas boudé notre plaisir de les (re)découvrir sur scène, puisque c’est ici qu’elles excellent. Le 27 Février dernier, au Rocher de Palmer à Cenon, elles ont charmé l’audience à l’occasion de l’escale girondine des Nuits Zébrées de Radio Nova aux côtés de Bigott, Aufgang, DJ Vadim et Etienne Jaumet.

En attendant, et en guise d’échauffement, on te propose de (re)regarder leur live au Casino de Paris, enregistré dans le cadre du festival des Inrocks en Novembre dernier. En première partie de Monsieur Damon Albarn (encore lui), elles avaient alors impressionné par leur aisance, leur charisme, et nous avaient fait entamer la soirée de la plus belle des manières.

Ibeyi au Festival les inRocKs Philips 2014

A lire aussi

Week’s Words #8

Cette semaine, on cause de drogue, d’insulte, d’avions de chasse, de baleines qui se suicident et d’une publicité. Quel beau programme.

Lire l'article

Week’s Words #33 : Semaine du 12 au 18 janvier

Chaque semaine, Week’s Words vous résume l’actualité insolite de la semaine en cinq mots. Ce lundi, on vous cause d’Elvis, du Vatican, d’albinos de booba et d’océan. Que du plaiz’ !

Lire l'article

Le Harmonizator

Le harmonizator, et c’est pas mozinor

Lire l'article

BA à la moulinette : Les Merveilles

Les merveilles raconte l’histoire d’une famille d’apiculteurs qui a choisi de vivre en marge de la société, hors du temps, dans cette magnifique campagne italienne.

Lire l'article

Temps de lecture similaire

Week’s Words : semaine du 23 au 30 novembre

Ces sept derniers jours, on a parlé LSD, whisky, sida, forêt ancestrale et chasse à la baleine.

Lire l'article

Week’s Words #37 : semaine du 7 au 13 mars 2015

Cette semaine dans mon panier, j’ai : un classement mondial des universités, de la drogue irlandaise, le salaire des réalisateurs français, un avion solaire et un bout de mosaïque.

Lire l'article

Du même auteur

Aide au Cambodge : L’asso Help Kampuchea investit l’iBOAT

Jeudi 5 Mars, l’association caritative Help Kampuchea! investira l’iBOAT, le temps d’une soirée de concerts où se succèderont entre autres Mars Red Sky et Jil Is Lucky. Nous avons posé quelques questions à Lucile Sorin, sa présidente, afin d’en savoir un peu plus sur l’association.

Lire l'article

On y était : Thomas Dybdahl au Théâtre Les Etoiles

Mercredi 25 Novembre, Slapzine était au théâtre Les Etoiles, à Paris, pour se prendre une vague de douceur en pleine figure avec Thomas Dybdahl. Même pas mal.

Lire l'article