Good Grooves #2 / HOME – Electro Deluxe

Collectif de groove-funk parisien, Electro Deluxe sillone depuis plus de deux décennies les routes sinueuses et peu lucratives du groove-funk français. Le mois dernier sortait le 4ème album du groupe et 3e opus studio, HOME.

Home-Electro-Deluxe

 

            HOME n’est pas comme ses prédécesseurs, tout d’abord dans sa production. Sorti sur Stardown, propre label du groupe fraîchement créé pour l’occasion, il marque une envie d’autonomie de production. Il inclut ensuite un paramètre crucial qui semble dicter les compositions du groupe pour cet opus, l’arrivée, comme membre à part entière, de James Copley, crooner aux allures de 007 et catalyseur de foules qu’ils rencontrent à Cincinati en 2010. Copley n’est pas issu de la dernière pluie, puisqu’il intervient en featuring sur deux titres de PLAY en 2010, Black & Bitter et Let’s go to work. Il officie églament sur la totalité du Live in Paris, enregistré l’année dernière au Trianon en l’honneur des 20ans du groupe.

            HOME illustre un processus de composition différent des autres albums, marquant une envie de faire du chant un socle, plus qu’un complément. Quand Point G et Play introduisaient respectivement les deux autres opus sur une arythmie instrumentale fusion, Devil propose une structure plus accessible en ouvrant sur un couplet chanté et en se développant autour de la voix. 8 morceaux sur 12 sont clairement orientés vers le chant et fonctionnent de manière similaire, proposant par la même occasion une écoute plus conventionnelle. On en arrivera même à s’étonner de certains titres comme Blacktop River et Coming Home, dans lesquels l’instrumentation semble s’effacer, tellement en retrait qu’elle ne laisse pas l’auditeur s’en délecter. Pour autant, il faut souligner qu’Electro Deluxe a trouvé dans la voix de Copley un ingrédient succulent, une épice bien dosée qui ne ternit en rien la saveur d’un plat qu’on aimait servi à tous les repas. Mais parfois, retourner à la bonne vieille recette des premières générations est un plaisir inouï, un bond en arrière qui fait la part belle aux éléments fondamentaux. A ce titre, une mention toute particulière à Ground et Turkey, grosses claques groovy, à l’instar des vieux démons de « la fonk », ceux-là même qui nous ont fait hocher la tête pendant des heures à s’en péter les cervicales. Savoir s’effacer, se faire oublier le temps d’un instant pour magnifier les autres, est une preuve d’humilité quand on occupe les premiers mètres d’une scène. James Copley, lui, ne l’a pas oublié, et permet à ses musiciens de nous rappeler que la force d’une formation jazz (et dérivés) se trouve dans ses thèmes et leur harmonisation.

HOME nous prouve qu’un peu de changement ne fait jamais de mal, et que si 20ans ne suffisent pas à ternir cette carrière, on peut d’ores et déja prendre rendez-vous pour le trentenaire d’une formation qui a encore bien des choses à nous réserver.

 

logo-deezer-home

En concert :


facebook_logo_detail

 

J.B.M

A lire aussi

Cuvée Sonore #40 : Femmes, je vous aime

J’honore celles qui se sont levées, de la place Tahrir aux confins de l’Inde. J’honore ceux qui, tout de burquas drapées, ont élevé leur voix, à Kaboul, pour le respect et l’égalité. Ceci n’est pas une ode à la féminité ou au féminisme, mais une voix de plus dans ce murmure qui résiste pour briser les murs de l’ignorance.

Lire l'article

ABCDR de la semaine du 15 au 22 décembre

E comme Encore «Je voudrais que les gens viennent ici et voient notre quotidien.» https://t.co/eBQXZf9ITz#Bordeaux#Sahraouispic.twitter.com/jc0Aw7HONx — Rue89 Bordeaux (@Rue89Bordeaux) 16 Décembre 2015 Mardi, le squat des Sarahouis de Bordeaux situé sous la passerelle du pont Saint-Jean a été évacué, encore. La préfecture l’avait annoncé la veille pour faire suite à une décision de justice du […]

Lire l'article

Natifs du 18ème et d’ailleurs

C’est le lieu de L’Assommoir de Zola, à deux pas du Sacré-Cœur. C’est aussi un vivier de bon nombres de rappeurs parisiens (TSR Crew, Georgio, Doc Gynéco,  la Scred…). « Chacun sa banlieue, la mienne je l’aime, et elle s’appelle le 18ème » Voici un reportage « fait-maison » dégoté  aux hasards des clics sur la toile. Une immersion […]

Lire l'article

L’EDH vous présente l’apéroboat « Please! Don’t Do Art In The Bathroom »

Pendant une semaine, l’EFJ et l’ICART vous propose de découvrir les artistes qui officieront durant leur apéroboat « Please! Don’t Do Art In The Bathroom », le 16 mars prochain.

Lire l'article

Temps de lecture similaire

Good Grooves #33 – StaticObserver – Rabbit’s Run

Après un superbe premier E.P éponyme, le duo bordelais Static Observer nous revient empli d’une mélancolie saisissante et intriguante. Aux confins d’une pop alternative pessimiste, nourrie de trip-hop et de neo-noir, Rabbit’s Run appuie sans retenue les contrastes, et met en lumière nos plus beaux démons.

Lire l'article

La carte des rappeurs

Ils sont tous là. Tous nos préférés. Bilal, Danane, Amandine, Damien, Occi, Los Locos, Krezmo et tant d’autres. Une jolie carte de France des rappeurs.

Lire l'article

Du même auteur

Il est pas con le corbeau

pas con le corbeau

Lire l'article

Le trailer « honnête » de Game Of Thrones

Un trailer honnête de Game Of Thrones qui revient sur les 3 saisons écoulées, et avec humour

Lire l'article