Good Grooves #13 / Le retour des Sidemen

Aujourd’hui, une double chronique pour faire honneur aux musiciens de l’ombre, les Sidemen tel qu’on les appelle. Un sideman, c’est le musicien que vous apercevez et entendez derrière la tête d’affiche que vous êtes allé voir. Qu’on se nomme Beyonce, Shakira ou Kanye West, on ne jouit jamais autant d’un live qu’en disposant de musiciens monstrueux derrière soi. Aujourd’hui, Good Grooves s’attaque à deux formations composites qui, après des années passées à sillonner les routes du monde cachés derrière leurs instruments, ont fleuri d’un jazz fusion jouissif.

 

Snarky Puppy

Snarky-Puppy

  • Artistes accompagnés par les musiciens : Erykah Badu, Marcus Miller, Justin Timberlake, Kirk Franklin, Ari Hoenig, Roy Hargrove, Snoop Dogg (…)

Snarky Puppy est une référence en terme d’émancipation groovy. Un premier album sort en 2005, Live at Uncommon Ground, et donne d’emblée le ton : fusion ! Fusion est d’ailleurs probablement le mot qui caractérise le mieux ce groupe. Sollicités en permanence par les artistes mentionnés plus haut, la composition du groupe varie autour d’un corps central composé de Michael League, Robert « Sput » Searight, Nate Werth, Justin Stanton, Bob Lanzetti, Mike Maher et Chris Bullock.

Côté musical, l’expression est entière. On laisse libre cours au talent de chacun des membres pour proposer des pièces musicales souvent longues et mûrement réfléchies. Rien ne bronche, et faire plus en place et plus en phase est difficilement négociable. Côté inspiration, c’est le jazz qui mène la danse, sans hésitation, mais on sent le passif musical de chacun revenir au galop dans les compositions. Inspirés du R&B moderne, certains morceaux n’hésitent pas à se jouer de ses codes pour produire une alchimie groovy assez poignante. C’est le cas de Binky, qui apparaît sur GroundUp, un L.P qui vous est vivement conseillé. Comme souvent pour leurs productions (faute de temps probablement), cet opus est un live en condition studio. Les musiciens se produisent devant un public d’heureux élus pour un concert privé qui aboutira à une production au son impeccable.

Binky, c’est pas loin de 7 minutes de jazz/funk aux thèmes cuivrés, au rythme haché et au (faux) final détonant pour aboutir à ce petit bijou de deux minutes à l’accent R&B, au rimshot fracassant et au moog salvateur. A vos casques !

Snarky Puppy a gagné, cette année, le prix de la meilleure performance R&B aux Grammy Awards, avec Something, qui intègre merveilleusement la voix soul de Lalah Hathaway.

Family Dinner, dont est extrait ce titre, est un L.P composé de 8 featurings qui met principalement à l’honneur la performance vocale de ses différentes partenaires féminines. Il dépeint une jolie réunion de famille, conviviale dès les premières intonations. Enregistré, encore une fois, en session live privée, cette cinquième production arbore toujours autant de groove, mais, musicalement, a le mérite de se mettre en retrait pour faire honneur à ses invités. Un retour aux sources peut-être. Une jolie table pour un copieux dîner, que demander de plus ?

Sorti en Septembre dernier, il est disponible dans sa version live sur Youtube (comme nombre d’albums du groupe), et en format C.D et numérique dans tous les bons camions à glace. En attendant, profitez donc de cette grosse claque Gospel !

Pour terminer, Snarky Puppy était venu offrir un show monstrueux au New Morning avec Electro Deluxe en 2012. Vous ne savez pas qui sont Electro Deluxe ? Allez venez donc jeter un oeil ICI

Funky Knuckles

0002301153_10
  • Artistes accompagnés par les musiciens : Beyonce, Erykah Badu, Chrisette Michelle, Talib Kwelin, P.Diddy (…)

Originaires de Dallas, les Funky Knuckles suivent la voie tracée de Snarky Puppy vers un envol certain. Il n’est pas étonnant de les voir signés chez GroundUp, le label de S.P vous l’aurez compris si vous avez suivi jusque-là.

Funky Knuckles explore plus le côté performant du jazz fusion. Le son est très travaillé individuellement, de sorte que les intros soient complètement psychés. Même si les cuivres arborent des thèmes profondément jazzy et un son qui s’apparente à nos autres compères, ici, on recherche la fonk (comme dirait l’autre). Faut qu’ça groove quoi !

Meta-Musica est le deuxième album du groupe après As Of Lately il y a deux ans. Toujours autant de patate. Les mises en place sont sacrément réfléchies, et on n’a que peu de temps de cerveau libre pour s’ennuyer. Groove permanent, Meta Musica, s’est hissé honorablement en tête de liste des Itunes U.S Jazz Charts dès sa sortie, preuve qu’à Dallas faut pas déconner avec le Jazz.

Un titre est en marge, celui-qui fait intervenir Cyfa Fix, un M.C. de la scène texane, et qui nous rappelle que le funk est une vraie mine d’or pour le hip-hop.

Moins influents que Snarky Puppy, il n’y a malheureusement aucun live viable sur youtube. Je vous propose donc d’écouter Micro Clown, à l’intro déjantée, en version image qui bouge pas ici.

Alors mémé, y’a pas un goût d’groove ici ?