Good Grooves #11 / Be Quiet – Affliction

Les bordelais de Be Quiet ont revu leurs fondements pour redorer le blason de la new-wave. Affliction est un vrai revival du kitsch savant des early 80's.

Be Quiet n’est pas né de la dernière pluie. Après avoir écumé les salles de concert du pays armé d’un funk/rock pêchu, les bordelais ont revu leurs fondements pour redorer le blason de la new-wave. Affliction, sorti le 20 Janvier, est un vrai revival du kitsch savant des early 80’s.

Qu’il serait facile de tomber dans la caricature quand on s’aventure dans les méandres d’une décennie quasi oubliée. On se souvient de Lescop, qui avait vainement tenté de se faire l’alter égo anachronique de Ian Curtis. La petite aventure avait duré quelques mois, donnant l’occasion à chaque hipster de l’hexagone de beurrer cette tartine moitié effritée du revival cold-wave. L’encensement, c’est bien ce qui l’attendait, mais le tunnel débouchait sur ce gouffre sans fond qu’est l’oubli, et les réminiscences même de son nomsi tant est qu’elles existent, doivent vous laisser autant de souvenir que cette nana que vous aviez embrassé à la boom de Sébastien en 5ème.

Crédit photo: ZikCard

Fin de l’aparté, revenons aux 4 titres d’Affliction. Cet hommage à l’âge d’or du synthétiseur et de l’expérimentation musicale trahit un engouement pour une culture geek certaine (Zelda, Gotham), mais surtout, il est en adéquation avec son époque.

A l’inverse des projets vacillants tentant de se conformer à un son dégueulasse pour jouer la carte de l’underground, Be Quiet donne au genre une tournure grunge des plus naturelles. La batterie, qui se focalise sur le 1 et 4, permet de conduire les morceaux d’une manière efficace, quand les basses, grasses, assurent les arrières des mélodies (Zelda). Si on se contente d’observer ces deux-là, on est, sans aucun doute, dans la pure veine rock. Ce qui les ancre dans la vague 70’s, ce sont ces nappes, souvent arpégées (Function), qui accompagnent sans relâche la mélodie de sorte que l’ensemble est difficilement dissociable. Côté voix, on est tantôt Ian Curtis, tantôt Robert Smith, mais toujours dans la maîtrise, et la complémentarité avec le clavier permet une harmonisation qui corrobore, une fois de plus, l’idée de créer des sonorités intimement liées (Gotham).

Asylum reste en marge, en titre abstrait et dérangeant (le nom est évocateur). Les claviers se superposent dans un brouhaha qui sollicite le tympan dans son entité, étirant les basses comme les aigus pour les distordre progressivement jusqu’à l’extinction de toute cohérence tonale. Alors même si les dernières secondes sont équivalentes à un stroboscope pour oreilles, éprouvantes à souhait donc, on apprécie la cohérence bordélique de cette fin.

Comme une extension de son projet, Be Quiet livrait, il y a quasiment un an, Infancy, un titre qui reprend les mêmes codes que l’E.P, mais qui n’y figure pas. Pas de panique, on vous le propose ici tout de même.

Le reste, c’est sur les plate-formes en ligne, alors à vos souris.

 

spotify-logo-primary-vertical-light-background-rgb18272059201_5a14b245471257009-logo-itunes-11

 

Sinon, la meilleure solution, le live :

– 25/01 – Paris – L’International
– 06/02 – Bordeaux – Rock School Barbey
– 15/03 – Nîmes – La Paloma
– 22/03 – Niort – Festival Nouvelles Scènes

Encore une fois, y’a comme un goût d’groove ici.

A lire aussi

Good Grooves #26 / Nïats – Antares

Dernière recrue du label bordelais Banzaï Lab, Nïats sortait le mois dernier ANTARES, un album aérien dont l’inspiration caresse les classiques du grand écran.

Lire l'article

Screentendo par Aaron Randall

Screentendo, d’Aaron Randall, est une application qui permet de transformer n’importe quelle fenêtre ou partie de votre écran en un niveau de Mario Bros

Lire l'article

Radiooooo, la nouvelle encyclopédie musicale

L’idée est simple: indexer toutes les musiques du monde de 1900 à nos jours pour en faire une vaste audiothèque mondiale.

Lire l'article

Claque Webosphérique #10

Sélection des meilleurs dénichés sur la toile, en France et ailleurs. Aujourd’hui, Russie, Etats-Unis, Islande ou encore Iraq au programme.

Et bam !
Claque Webosphérique.

Lire l'article

Temps de lecture similaire

Cuvée Sonore #46 – Festival Vie Sauvage

La Cuvée des festivals de l’année s’intéresse aujourd’hui à la troisième édition du festival Vie Sauvage, qui débutera vendredi 12 juin à Bourg Sur Gironde.

Lire l'article

Gesaffelstein – Aleph

Aleph est le genre d’album qui irait parfaitement pour la B.O d’un film d’horreur futuriste ou d’un rapport sexuel forcé non protégé. Aleph est à l’image de sa pochette: à la fois sobre et complexe, un labyrinthe électronique duquel on ne peut échapper.

Lire l'article

Du même auteur

Vers une automatisation générale de la presse ?

A l’heure où l’instantanéité de l’information la réduit à son plus simple appareil, une start-up américaine propose une automatisation systémique de l’information.

Lire l'article

NEXT’s bridge

Un pont qui relie le design à l’idylle, c’est le projet en cours de NEXT Architects.

Lire l'article