Le Disquaire Day chez Total Heaven

Le Disquaire Day, samedi 19 avril, ravira tous les amateurs de musique. Slapzine vous conseille Total Heaven à Bordeaux.

Amis mélomanes réjouissez-vous, le Disquaire Day c’est ce 19 avril.  Le concept Américain qui a débarqué en France en 2011 fête sa quatrième édition avec encore plus de disques exclusifs et d’éditions limitées, de quoi nous faire mourir d’impatience.

LOGO-DD-2014_ETIKET_hauteur-1024x1024

Une ode aux disquaires indépendants

Être disquaire n’est pas chose facile. Il y a trente ans, on n’imaginait pas acheter notre galette favorite autre part. Aujourd’hui, les disquaires se voient ignorés pour le plus grand bonheur des grandes enseignes proposant le même produit dans un tout autre contexte. Maintenant, c’est un métier de passionné qui nécessite de deviner à l’avance ce que la clientèle achètera, et de faire une sélection sur des centaines de disques qui paraissent chaque mois.

Le mouvement du Disquaire Day voit le jour en 2007 aux États-Unis quand un petit disquaire décide de créer un « Record Store Day » à la manière de la journée de la femme. Pendant 24 heures, on vivrait disque, on mangerait disque, on boirait disque, bref, on fêterait le disque. Le concept a ensuite fait des émules dans plusieurs pays, dont la France en 2011. Une offre de vinyles exclusives (live, acoustique, ep, …) ou de séries limitées sont envoyées à des centaines de disquaires qui ensuite les sélectionnent suivant leur clientèle. Le Disquaire Day permet de fidéliser le client en lui proposant des titres exclusifs mais aussi de renouveler le public qui n’hésitera pas à faire des kilomètres pour mettre la main sur leur Saint Graal personnel. Le concept est malheureusement victime de sa propre popularité. Les disquaires renaissent dans les petites rues et les demandes affluent alors que l’offre, elle, reste quasiment la même. C’est ce qui se passe pour Total Heaven, un disquaire Bordelais qui s’est vu refuser une vingtaine de vinyles de Daniel Darc et à qui on en a cédé seulement cinq.

Total Heaven, petit coin de paradis

th

Si vous avez du temps à tuer et de l’argent à dépenser, on vous conseille vivement Total Heaven, 6 rue de Candale à Bordeaux. Un petit disquaire à deux pas de la place de la Victoire dont les murs sont couverts de posters en tout genre. On y retrouve aussi bien du rap US que du rock à billy. Et les supports sont variés, qu’on recherche un CD ou un vinyle, on y trouve forcément son bonheur. L’accueil est si chaleureux qu’on a l’impression d’acheter un disque à un pote et on repart à tous les coups avec des anecdotes drôles à raconter, du genre « Tu savais qu’un groupe espagnol reprend les Sex Pistols et qu’ils chantent si mal que ça en est hilarant ? ».

A l’occasion du Disquaire Day, Total Heaven ouvre ses portes à 10h, soit une heure en avance, et ce, rien que pour vous. Ils vous attendent nombreux et motivés. On retrouvera parmi les disques exclusifs les 45 tours de Detroit et Fauve, mais aussi des rééditions de MGMT et Joy Division. Un vinyle acoustique de Woodkid, la B.O. de Ghostbusters par Ray Parker Jr. et un Picture Disc de David Bowie seront aussi au rendez-vous, ainsi que bien d’autres vinyles qu’on vous laisse découvrir le jour-J.

Crédits-Death Waltz Recording Co

Mais le Disquaire Day, c’est aussi des concerts ! Total Heaven propose d’ailleurs deux showcases dès 19h30, celui de Nunna Daul Isunyi (pop psychédélique aux champignons) et de Stop II (trash blues). Pour les plus acoustiques d’entre vous, pourquoi ne pas aller voir Hantcha à la Machine à Musique (15, rue des remparts) ?

Pour trouver le disquaire le plus proche de vous à Bordeaux, Toulouse ou Paris, cliquez ici.

On vous souhaite un joyeux Disquaire Day, puisse le sort vous être favorable dans votre lutte acharnée vers le disque de vos rêves !