Cuvée sonore #7 – Old School Rap

C'est devenu un mythe cette fête dans le Bronx, un soir d'été 1973. Cette nuit là, à trois kilomètres au Nord du Yankee Stadium, les gens ont trouvé les baffles les plus balèzes qu'ils aient jamais vus de leur vie. La fête pouvait commencer.

C’est devenu un mythe, un mythe fondateur, cette fête dans le Bronx, un soir d’été 1973. A cette époque, les jeunes ne demandaient qu’à faire la fête pour oublier la pauvreté, la violence et la drogue qui pourrissaient leur quotidien.
Cette nuit là, à trois kilomètres au Nord du Yankee Stadium où la Cross-Bronx Expressway se déverse dans Manhattan, les gens ont trouvé les baffles les plus balèzes qu’ils aient jamais vus de leur vie. La fête pouvait commencer.

Le Sound system était géré par un certain Clive Campbell, surnommé « Kool Herc ». Le jeune Clive balançait des disques trouvés dans les cartons de ses parents. De vieux grooves funk et soul. Les platines tournaient à un rythme démentiel. Cette nuit là, Clive a redonné vie à des artistes comme James Brown, Isaac Hayes, George Clinton, avec une technique particulière:  il rayait les vinyles pour passer en continu le break d’’un des morceaux de l’’album. Et comme tout bon DJ, Clive voulait imprimer sa personnalité sur sa playlist. Il prit alors le micro et chauffa la foule qui s’arrosait à coup de whisky coca et de bière Colt 45. Tout ce qu’entendaient les gens désormais, c’était sa voix qui sortait des hauts-parleurs.

Les fêtards remuaient aux hurlements de James Brown et aux breakbeats balancés par Kool Herc. « Des cercles se formaient, des concours de danse un peu partout s’improvisaient » dirait IAM. Cette fête pouvait être le début d’un gros truc se dit-il. Mais il ne pouvait pas se douter à quel point. Le samedi d’après, des dizaines de fêtes sont organisées dans tout le Bronx, et comme il n’y a pas de place à l’intérieur, on fait ça dans la rue. Les Dj’s balancent le son, les danseurs sont de plus en plus nombreux, les plus flambeurs s’arrachent le micro pour devenir le Master of Ceremony du soir, et les graffeurs commencent à laisser des traces de plus en plus voyantes sur les murs du quartier. Chacun dans leur domaine, les jeunes s’affrontent dans le plus grand des respects. Cet été là, sous l’égide de Dj Kool Herc, la culture Hip Hop était née.

Entrées

Sugar Hill Gang – Rapper’s Delight

Afrika Bambaataa & James Brown – Unity

Plats

Grandmaster Flash – The Message

Kurtis Blow – The Breaks

N.W.A – Express Yourself

Desserts

Public Enemy – Don’t Believe The Hype

Big Daddy Kane – Smooth Operator

The Godfather – Spoonie Gee

Digestifs

Stetsasonic – Talking All That Jazz

EPMD – You Gots To Chill

En vous souhaitant un bon ghetto-appétit, cela va sans ouïr.

 Référence: Can’t Stop Won’t Stop – Jeff Chang.

 

A lire aussi

Vine fête ses 1 an en 200 vidéos

Racheté fin 2012 par Twitter, Vine, qui permet de créer une vidéo de 6 secondes fête ce vendredi 24 janvier sa première année.

Lire l'article

De la moto, des gros bras, des gros flingues et de la classe

Sons of Anarchy est une série télévisée américaine créée par Kurt Sutter qui met en scène un gang de bikers dans la petite ville de Charming, en Californie.

Lire l'article

Cuvée Sonore #4 – Christmas

A la carte ce soir, des toasts soigneusement badigeonnés, une bouteille poussiéreuse de Gewurztraminer qui se languit depuis des mois de se faire péter le bouchon, des appareils photos qui ne capteront qu’une énième photo de famille et un un arbre qui brille en plein milieu du salon.

Lire l'article

[REPORTAGE] Un Roi au pays des menteurs

« Bonjour majesté. » Le salut est formel, Gilles Capot serre la main de Pierre Gallio. Ni courbettes ni déférence, un simple bonjour teinté de malice au dernier Roi des menteurs. Un roi septuagénaire vêtu d’un blouson de cuir et coiffé d’un chapeau en feutre. Il revient sur les lieux de son couronnement, à Moncrabeau, paisible village […]

Lire l'article

Temps de lecture similaire

Cuvée Sonore #33 – Bordal

La cuvée du 33 c’est la plus attendue de l’année, ça picole et ça rigole en attendant de la voir se pointer.

Lire l'article

On a pris un café avec le Gorafi du Sud-Ouest

« Avec 25 lecteurs dans la journée, on était fous comme des lapins ». Le fondateur du site d’information parodique Sud ou Est l’avoue sans détour. Lancé pour le plaisir, réuni aujourd’hui près de 6000 personnes sur Facebook. Rencontre.

Lire l'article

Du même auteur

Week’s Words : semaine du 5 au 11 octobre

Chaque lundi, Week’s Words vous balance cinq informations dé-formatées qui n’ont pas ou peu fait l’actualité la semaine passée. Aujourd’hui on parlera de taxis, d’armes nucléaires moldaves, du cocorico technologique, de bières et de Wikileaks.

Lire l'article

Ne bougez pas, on revient vite !

  Chers Slapeurs, Pour des raisons techniques et financières, Slapzine doit s’adapter et muer pour essayer de survivre quelques années de plus. Comme vous le savez sûrement déjà, notre équipe était constituée en grande partie d’étudiants journalistes et autres mécréants de divers bancs de facultés. Seulement, les études se finissent bien un jour ou l’autre. Chacun […]

Lire l'article