De la moto, des gros bras, des gros flingues et de la classe

Étant donné qu’il s’agit de mon premier article, il me semble que j’ai supposément droit à faire des conneries, et quand j’entends conneries j’entends écrire à peu près tout ce qui me passe par la tête à propos du sujet que j’ai décidé de traiter. Chez nous y’a des mecs qui vont vous parler cinéma, d’autres de musiques d’autres de culture street, etc…
Moi je vais vous parler de séries télévisées. De séries télévisées américaines. Car même si les frenchys ont tendance en ce moment à faire remonter la qualité de l’exercice avec des « Braquos », « Les revenants » ou autre « Maison close », faut avouer que ce n’est pas franchement les œuvres qui nous passionnent le plus dans le paysage audiovisuel, nous jeunes adultes de 18-25 ans. Je vais essayer dans ma rubrique d’alterner entre description et présentation (car il s’agira de ceci, pas de spoiler, ce serait idiot) de séries dites un peu « mainstream » à des trucs un peu plus obscurs que trop peu de gens regardent à mon goût (et ceci n’engage que moi). Ensuite pour être tout à fait honnête, je suis un mec donc je parlerai de séries regardées par les mecs d’un point de vue de mec. Bien que je reste persuadé que la gent féminine pourrait assurément les apprécier tout autant, vaut mieux être clair dès le départ. Donc ouais ça va parler bonne meuf aussi, parce que ça aussi c’est important et si vous trouvez que ça l’est pas, bah je vous crois pas.

Pour commencer, je dois avouer que je pensais au début qu’écrire à propos d’une de mes séries préférées serait une tâche aussi facile que se lever et aller pisser le matin. Parce que c’est vrai, quand quelqu’un te demande « t’aurai une série à me conseiller ? », t’en choisis une et tu lui vends comme un foutu scientologue essayant de te convaincre que toutes tes névroses sont dues à une espèce de connard nommé Xenu qui s’amusait à jouer au basket avec des gens en utilisant un volcan en guise de panier. Tu uses donc de toutes les métaphores les plus poussées pour transmettre ta passion pour cette série. Car avouons le, lorsque l’on aime une série, on a envie que les autres l’aiment pour en parler avec eux et faire éclater cet espèce d’amour un peu étrange pour un objet audiovisuel. Et ben les copains, coucher tout ça sur papier s’avère être foutrement plus compliqué. Vous m’excuserez donc si ce premier article ne répond pas à vos attentes que je m’efforcerai de satisfaire dans mes prochaines performances.

Sons of Anarchy est une série télévisée américaine créée par Kurt Sutter et diffusée depuis le 3 septembre 2008 sur FX aux États-Unis. Elle est centrée sur un club de motards nommés « Sons of Anarchy Motorcycle Club Redwood Original » abrégé en SAMCRO. Ce club fait régner l’ordre dans la petite ville de Charming en Californie. Il est présidé par Clay Morrow, le président, et par Jackson Teller (« Jax »), vice-président du club. Ils sont entouré de toute une bande de joyeux lurons aux gueules de mecs que vous n’iriez pas emmerder dans un bar, ou même une ruelle sombre, ou même partout en fait. Voici une photo qui témoignera je pense assez bien du background de ces personnages :

Sons-Of-Anarchy

De gauche à droite Tara, Jax, Piney, Clay, Gemma (Assise), Juice, Chibs (assis), Tig, Opie, Bobby

Toute cette joyeuse troupe est extrêmement crainte puisque violente et principalement hors-la-loi, ainsi que respectée et admirée pour leur code d’honneur et leur capacité à maintenir l’ordre et à rendre justice.

Pour ce qui est des acteurs :

Ron Perlman dans le rôle de Clay Morrow que vous avez pu voir à l’affiche de Drive. Vous ne pouvez pas le rater, vous en trouverez pas un autre avec une gueule comme la sienne. Énorme acteur, dans tous les sens du terme. Il a épousé la mère de Jax après la mort du père de ce dernier. Il est le président de SAMCRO.

Charlie Hunnam dans le rôle de Jax. Pure gueule, pure classe, même si c’est probablement le seul blanc qui marche comme le cliché d’un ancien détenu noir originaire du Bronx. Il mûrit et monte en puissance tout au long de la série et c’est probablement le personnage ayant l’évolution la plus passionnante. Ce qui est assurément dû au fait qu’il soit le personnage principal. C’est sans équivalence mon personnage préféré.

Ryan Hurst dans le rôle d’Opie. Vous aurez pu le voir dans l’excellent « Le plus beau des combats » au côté de Denzel Washington dans lequel il livre une performance magnifique.

C’est le meilleur ami de Jax leur complicité est un des piliers de la série.

Tommy Flanagan et ses (vraies) cicatrices du sourire de l’ange dans le rôle de Chibs. Très bon personnage, et très bon acteur que vous pouvez apercevoir dans « Gladiator ».

Katey Sagal dans le rôle de Gemma Teller. Mère de Jax et femme de Clay qu’elle a épousé après la mort du père de Jax. Personnage extrêmement important et manipulateur, vous allez juste la détester au début, elle est là pour ça.

Je vous laisse découvrir ensuite les plus petits rôles qui sont une des choses les plus balèzes de cette série. TOUS les personnages sont creusés, tous sont sujets à un travail soigné de background de personnalité complexe etc… Sans rire même le pauvre mec qui ne dure qu’un épisode ou deux (ouais, celui qui se fait buter, et putain y’en a un paquet) subit un travail méticuleux pour le rendre réaliste.

Je ne pouvais pas clore cet article sans parler de l’ambiance. Kurt Sutter a su créer une série qui vous plonge dans le sud de la Californie avec tout ce que la proximité du Mexique implique. Racisme lié à l’immigration, contrebande. Plus encore que ça, les scénaristes ont réussi à créer une vraie mythologie autour du club avec l’évocation des anciens, des créateurs de SAMCRO et en élaborant un passé qui ancre encore plus le club dans la réalité du présent.

Scénaristiquement, c’est aussi très pointu. J’ai rarement été autant surpris par une série. Sans vouloir exagérer, on ne peut rien prévoir, l’intrigue est constamment sur la brèche et c’est l’énorme plus de cette série. Vous allez rien voir venir mais vous allez aimer quand ça sera là (c’est un peu sexuel ça non ?). Et puis putain on se marre ! Pas tout le temps mais les moments de comédie sont toujours bien foutus et franchement drôles étant donné leur absurdité au milieu de la violence omniprésente de ce show.

Pour conclure j’aimerai juste vous répéter, si je n’ai pas encore réussi à vous convaincre, de regarder cette série. Si vous aimez les Badass, les gunfights, les dialogues couillus tellement bien écrits qu’ils feraient repousser ses valseuses à un castra, la bonne zic Rock / Métal / Country / Rap ; courez, que dis-je foncez sur les plateformes de streaming illégales pour regarder cette série en VO ! Ah ouais y’a ça aussi, si j’entends un mec me dire qu’il regarde « Sons of Anarchy » en VF et qu’il kiffe je le trouve et je lui remonte le calbute jusqu’à ce que le tissu fusionne avec sa raie, ouais j’suis comme ça moi, un vrai malade.

La bise les enfants, amusez-vous bien.

DROOPY

A lire aussi

La B.O du Loup de Wall Street dévoilée.

Le King Scorsese fait les choses en grand pour son retour. Le loup de Wall Street est le film le plus attendu de cette fin d’année. Pour patienter, on vous balance la B.O. Hip-hop, jazz, soul, rock. De quoi ravir toutes les oreilles.

Lire l'article

Week’s Words #8

Cette semaine, on cause de drogue, d’insulte, d’avions de chasse, de baleines qui se suicident et d’une publicité. Quel beau programme.

Lire l'article

[ITW] Pierre Wetzel et ses portraits à l’ancienne

Pendant un mois – et jusqu’au 9 janvier 2016 – le travail du photographe bordelais Pierre Wetzel et sa technique photographique d’un ancien temps a été sélectionné pour orner les grilles du jardin des dames de la foi à Saint-Genès. Rencontre avec cet artisan du passé.

Lire l'article

Queens of the Stone Age – nouveau clip interactif

Le nouvel extrait de « … Like Clockwork » sorti en juin dernier, nommé “The Vampyre Of Time And Memory”

Lire l'article

Temps de lecture similaire

Le FootGolf

Un mix entre … WAHOU du foot et du golf, c’est FootGolf !

Lire l'article

[EDITO] La France en guerre : Hollande sur les pas de Bush ?

Quelques jours après le funeste « anniversaire » des tueries de Charlie Hebdo et après deux mois d’état d urgence, il est amer de constater que les velléités guerrières de nos représentants politiques sont aussi aiguisées que celles de leurs homologues américains . A quoi bon ?

Lire l'article

Du même auteur

Top 8 première apparition de personnages au cinéma

Entre films marquants et fortes personnalités, un florilège de héros charismatiques du cinéma

Lire l'article

Bande annonce à la moulinette : 21 nuits avec Pattie

Les frères Larrieu retrouvent Karin Viard après « L’amour est un crime parfait ». Réalisateurs notamment de Un homme, un vrai (2002) et Les derniers jours du monde (2008) , ils sont de retour avec une comédie polissonnes, opposant Caroline la coincée (Isabelle Carré) et Pattie la coquine (Karin Viard).

Lire l'article