[SÉRIE] : Archer, la bouteille ne suffit pas

Versez-vous un bon martini dry, enfilez votre plus beau col roulé sous votre costard, faîtes bien gaffe que votre flingue soit chargé. Accrochez-vous, aujourd’hui je vous parle de… 

Sans titre1

 

Archer est une série télévisée d’animation comique américaine. Créée par Adam Reed, elle est diffusée sur FX depuis Septembre 2009. L’action se passe aux États-Unis au sein d’une agence d’espionnage privée du nom d’ISIS (Ouais le nom fait un peu flipper en ce moment mais ça n’a rien à voir avec les enthousiastes de la Kalachnikov). L’univers dans lequel se déroule la série est impossible à définir. Je veux dire par là qu’il n’est aucunement daté. Certes, on relève une importante influence vestimentaire venant des années 60 et 70,  la guerre froide n’est pas encore terminée, cependant tous les personnages utilisent des téléphones portables. Le créateur du show lui-même avait expliqué qu’il avait en fait créé un univers propre à la série, raisonnablement proche du notre, incluant le meilleur des années 1940 à aujourd’hui. On suit donc les pérégrinations des agents et employés de l’agence d’espionnage ISIS, à travers leurs différentes missions plus barrées les unes que les autres.

archer-season-3-sezonul-3-wallpaper-1
De gauche à droite : Pam, Ray, Cheryl, Malory, Sterling Archer, Cyril, Lana

Qui est qui ?

Sterling Malory Archer : Doublé par H. Jon. Benjamin, il est le personnage principal de la série, un des trois agents d’ISIS et le « meilleur agent secret du monde ». Il est aussi connu sous le nom de code « Duchesse ». Et il est complètement con. Prenez James Bond, Charlie Sheen et OSS 117, utilisez un obscur procédé pour leur faire faire un bébé et PAF vous avez Archer, l’agent secret le plus barje depuis Austin Powers, bourré 24 sur 24.

Malory Archer : Doublée par Jessica Walter. Elle est la mère de Sterling (et oui, cette salope lui a filé son son prénom en guise de « middle name ») et la patronne de l’agence ISIS. Grosso-merdo, c’est plus ou moins son fils en femme et plus vieille. Complètement alcoolique elle aussi, elle entretient un certain nombre de relations très ambigües avec beaucoup de grands dirigeants dans le monde ainsi qu’avec son défunt chien.

Lana Kane : Doublée par Aisha Tyler. Deuxième agent d’ISIS, Lana est l’atout charme de l’agence. Elle est aussi probablement la plus professionnelle de tous les personnages, aspirant toujours à faire mieux. Malgré son physique de folie, elle est complètement névrosée et paranoïaque dès lors qu’une partie de son corps est évoquée dans une conversation. Particulièrement ses grosses mains dont tous ses collègues se moquent à longueur de temps. Elle sort d’une longue relation avec Archer et le couple est un des fils rouges de la série.

Cyril Figgis : Doublé par Chris Parnell. Comptable de l’agence, c’est un peu le nerd du groupe. Le mec n’a juste aucune confiance en lui. Il fréquente Lana depuis sa rupture avec Archer et est constamment moqué par ce dernier de façon absolument hilarante. Il semblerait qu’il soit profusément fourni dans le falzar ce qui lui vaudra des mésaventures sexuelles complètement folles.

Cheryl Tunt : Doublée par Judy Greer. Secrétaire à l’agence. Le personnage le plus taré que j’ai jamais vu dans une série, une véritable psychopathe. Constamment défoncée à la colle, nymphomane, fétichiste de l’étranglement et totalement incompétente.

Pam Poovey : Doublée par Amber Nash. Pam est la DRH d’ISIS. Et comme dans Archer, ça tape sur tout le monde, il fallait une grosse. Et autant vous dire que Pam prend pour toutes les personnes en surpoid du monde. Sa vie est absolument pourrie, c’est pourquoi elle s’intéresse énormément à celle des autres. C’est la reine des comères au royaume des balances. Elle rédige même un blog relatant la vie privée de ses collègues. Pam est aussi phénoménale en baston, un vrai monstre.

Ray Gillette : Doublé par Adam Reed. Troisième agent de terrain d’ISIS. Extrêmement efféminé, il est très proche de Lana et ne peut pas blairer Archer, comme la plupart des gens dans l’agence.

Docteur Algernop Krieger : Doublé par Lucky Yates. Krieger est à la tête du département de recherche d’ISIS. Un vrai putain de savant fou. Passe le plus clair de son temps à parler à sa copine-hologramme, tenter de se cloner et créer un hybride d’homme et de cochon.

10743793_10152644244201676_2077384684_n

Il faut regarder Archer pour ses personnages…

C’est la fondation même de la série. Le boulot d’écriture des personnages est impressionnant. Rendez-vous compte, on parle d’une comédie en dessin animé. Beaucoup de séries du même type ont réussi auparavant, je suis dingue de Futurama ou American Dad par exemple, mais pas de la même manière. Car dans Archer, on a une réelle évolution des protagonistes, tout ce qui se passe a une répercussion. J’ai toujours reproché ça aux séries citées ci-dessus, les personnages évoluent en fait très peu, comme si le scénario leur tournait autour et qu’ils réagissaient selon celui-ci.

En dehors du fait que les personnages soient quasiment tous complètement barjots, ils ont chacun des traits de caractère bien différents auxquels on s’attache et que nous sommes heureux de retrouver au fil de l’histoire. Comme des potes en fait. Au bout de quelques épisodes, vous rentrez dans les délires de cette troupe d’allumés du bocal pour finalement en faire partie. Les vannes fusent à 100 à l’heure, tout le monde en prend plein la gueule (blanc, noir, chrétien, juif, musulman, homo, femme, homme, etc…) et chaque personnage apporte sa pierre à l’édifice de manière différente. Si bien que, comme dans Friends, on est heureux de retrouver des « private jokes » d’évènements s’étant déroulés plusieurs épisodes auparavant.

Prenons Archer par exemple, le personnage principal. Sur le papier, c’est le président des connards : macho, alcoolo, égoïste, il ne pense qu’à lui et ne rend service que s’il peut en tirer bénéfice. On devrait le détester. Et pourtant, on le kiffe parce que c’est un gamin de 15 ans dans un corps d’adulte de la trentaine. Parce qu’il est d’une naïveté incroyable le rendant touchant dans beaucoup de moments de la série et aussi parce qu’il est le plus gros vanneur de tous les temps. En plus de ça, le mec qui le double est absolument génial. Il gueule à longueur de temps. Tu sais un peu comme le mec trop déboité en soirée qui continue à parler fort parce qu’il croit qu’il y a encore de la musique à fond. Tout pareil, il semble constamment bourré, et même lorsqu’il chuchote on dirait qu’il gueule. Il est persuadé d’être irrésistible et la plupart du temps ses blagues ne font rire que le spectateur et lui-même ce qui renforce notre lien avec lui.

archer_wallpaper

 … et pour son scénario.

Premier épisode (ne vous en faites pas, je ne spoil rien), Sterling est averti par sa mère qu’il a dépassé son quota de notes de frais de plusieurs milliers de dollars. En toute logique, il décide donc de… s’introduire illégalement dans sa propre agence pour transférer ses notes de frais sur le compte d’un de ses collègues. Il faut oublier toute logique scénaristique lorsqu’il s’agit de cette série, pour la simple raison que ça peut partir dans tous les sens, et rarement là où on s’y attend.

Tout en restant très efficace dans le registre comique, Archer donne aussi dans le drame en traitant parfois d’évènements beaucoup plus sombres. Notamment lorsqu’un des personnages apprend qu’il est atteint d’un cancer. On reste dans le ridicule, le dégueulasse, et le comique tout en nous balançant une histoire vraiment grave, violente et triste. On se surprend à ressentir beaucoup d’empathie pour un personnage qui souffre, tout en se marrant à grand renfort de vannes sur sa condition. Et tout ça dans un dessin animé.

La saison 6 devrait commencer en Janvier 2015 ce qui devrait vous laisser le temps de dévorer les 49 épisodes de 20 minutes des cinq premières saison. Foncez-y, ça vaut le coup, j’en suis à mon troisième visionnage et je n’en suis aucunement lassé, j’attends Janvier avec la plus grande impatience, parce que cette série c’est de la balle. Et comme d’habitude, ne vous fixez pas sur les deux premiers épisodes (cependant vraiment très bons) qui sont de la mise en place, laissez vous séduire par cet ovni animé, vous m’en direz des nouvelles. Je vous laisse apprécier le trailer de la saison 1 pour vous mettre un peu dans l’humeur et vous salue bien bas.