BA à la moulinette – States of Grace

Destin Cretton s'est inspiré de sa propre expérience d'éducateur dans un centre spécialisé pour réaliser States of Grace, un film qui dégouline de vérité.

Destin Cretton s’est inspiré de sa propre expérience d’éducateur dans un centre spécialisé pour réaliser States of Grace, un film qui dégouline de vérité et de sensibilité. Pas étonnant donc qu’il ait été nominé dans de nombreux festivals. Voulant d’abord faire de States of Grace un documentaire, Cretton a fini par en faire un film afin d’éviter tout problème de droits. C’est donc entre le documentaire et la fiction qu’il nous fait découvrir le quotidien d’un centre accueillant des adolescents en difficulté.

States of Grace révèle Brie Larson, une actrice pas tellement connue mais dont le jeu nous éblouit. On la suit tout au long du film, autant avec les yeux qu’avec le coeur. Elle partage l’affiche avec John Gallagher Junior (Pieces of April ; Whatever Works), Kaitlyn Dever (Bad Teacher ; The Spectacular Now) et Rami Malek (The Master ; Band of Brothers). States of Grace nous rappelle qu’on ne nait pas tous avec les mêmes avantages mais que cela ne définit pas la personne que l’on devient.

 affiche-states-of-grace

Durée: 1 min 51

Nombre de plans: 90

Echelle de jouissance: 6/10

LA punchline:  « Elle a mordu le nez du psy » « Woah, elle a l’air d’une fille vraiment sympa »

 

On a compris que: 

Pas plus âgée que ses pensionnaires, Grace s’occupe d’un foyer pour adolescents en difficulté. Elle les prend sous son aile et fait en sorte qu’ils puissent évoluer dans un environnement sain. Elle a beau paraître frêle, elle dirige le centre d’une main de fer tout en gardant une certaine complicité avec les gamins qu’elle garde à l’oeil. Arrive Nate : il sort à peine de l’université et veut travailler aux côtés de la jolie blonde. Il apprend que tout ce qu’on lui a enseigné pendant des années ne s’applique pas dans la vie réelle tant les journées passent du rire aux larmes en un claquement de doigts. On passe d’un réveil à base de pistolet à eau à l’arrivée soudaine d’une nouvelle ado plus que perturbée, qui va mettre à mal la carapace que s’est construite Grace tout au long de son aventure au foyer. Loin de là l’idée d’un film déprimant, Destin Cretton s’acharne à nous donner une leçon de vie grâce à ces enfants qui, même si la vie ne les a pas gâté, arrivent à garder le sourire et passer de bons moments. Un vrai plaisir visuel à l’horizon…

Fiche technique :

Réalisation : Destin Cretton

Durée: 1h36

Genre: Drame

Origine: Etats-Unis

Sortie française: 23 avril 2014

 

A lire aussi

Good Grooves #30 – Senbeï – Army Of Me

Après 3 albums, le beatmaker barbu du nom de Senbeï revient avec un E.P aux saveurs nippones et aux mélodies aériennes avec l’efficace « Army Of Me »

Lire l'article

Week’s Words : semaine du 1er au 6 décembre

Chaque semaine, Week’s Words vous résume l’actualité passée inaperçue dans les médias.

Lire l'article

Oui, les canulars téléphoniques sont encore drôles.

Et ceci explique la déferlante de memes sur ce catcheur depuis quelques temps.

Lire l'article

Adieu Hérétic, bonjour Void !

L’Hérétic a fermé ses portes en décembre après 10 ans de guinches nocturnes. Mais c’est pour mieux réouvrir mon enfant. Le Void, petit frère de la mythique salle prend le relai avec une soirée d’inauguration le 14 janvier. Même ambiance, même lieu, même état d’esprit, mais une nouvelle équipe qui veut s’émanciper des grands frères fondateurs.

Lire l'article

Temps de lecture similaire

Marseille est Charlie

Marseille honore la mémoire de ceux tombés hier lors de l’attentat contre Charlie Hebdo. Entre émotion et revendication du droit de s’exprimer, d’emmerder.

Lire l'article

On ressort les VHS de ta grand-mère : Douze hommes en colère, Sidney Lumet, 1957

Après la chronique de la semaine dernière, consacrée à La poursuite infernale, on a décidé de vous saouler une dernière fois avec la carrière d’Henri Fonda qui – c’est une manie chez lui – a la fâcheuse tendance de jouer le rôle principal. En fan absolu de Sergio Leone, j’ai rencontré Henri les yeux bleus dans […]

Lire l'article

Du même auteur

Le Disquaire Day chez Total Heaven

Le Disquaire Day, samedi 19 avril, ravira tous les amateurs de musique. Slapzine vous conseille Total Heaven à Bordeaux.

Lire l'article