BA à la moulinette : The Smell Of Us

Larry Clark revient avec les mêmes obsessions qui ont forgé sa réputation : l’adolescence, son sentiment d’invulnérabilité, son insouciance du désespoir, ses pulsions sexuelles et de drogues.

Le sulfureux réalisateur américain Larry Clark est de retour dans les salles obscures. Après Kids ou Wassup Rockers, le septuagénaire angle son 11ème long-métrage sur les mêmes obsessions qui ont forgé sa réputation : l’adolescence, son sentiment d’invulnérabilité, son insouciance du désespoir et ses pulsions sexuelles. Mais c’est à Paris qu’il a cette fois-ci baladé sa caméra. D’ordinaire bornée aux États-Unis, la filmographie de Larry Clark s’autorise pour la première fois une échappée là où on ne l’attendait pas. Loin des sordides quartiers défavorisés américains, The Smell of us se déroule dans le très huppé XVIe arrondissement.

The_Smell_of_Us

La Bande-Annonce décryptée :

Durée : 1mn32

Nombre de plans : 65

Échelle de jouissance : 8/10

LA punchline :  « tu vendrais même ta mère »

 

On a compris que :

Apparemment, la jeunesse bourgeoise du XVIème n’aime pas trop l’école. Dans ce monde, on préfère skater, se droguer et baiser. Tremblez, parents ! La jeunesse dépravée est à la recherche de sensations extrêmes où la jouissance est devenue la plus belle des odeurs.

 

Fiche technique :

Réalisateur : Larry Clark

Genre : Drame

Nationalité : Français

Date de sortie : 14 janvier 2015

Durée : 1h28

A lire aussi

Les plus beaux plans de 2014

Voilà ce que le cinéma a donné de meilleur cette année

Lire l'article

[EDITO] Je choisis Charlie

Un journal n’arrête pas les balles. Il semblerait tout aussi impuissant face au temps, la paresse et la mémoire sélective. Ne tuez pas Charlie Hebdo.

Lire l'article

Joey Bada$$ – B4.DA.$$ : Album complet en streaming

Combien de temps avons-nous attendu ce jour ? Voici « B4.DA. $$ » (= Avant La Money), le premier album du rappeur new-yorkais Joey Bada$$.

Lire l'article

Rétrospective Jodorowsky au CAPC

L’artiste aux 7 vies Alejandro Jodorowsky est un artiste chilien né en 1929. Il débute son œuvre lorsqu’il débarque en 1953 à Paris. Après Le fabricant de masques, une pièce écrite pour le mime Marceau, il est l’instigateur avec Roland Topor et Fernando Arrabal, du mouvement Panique. Ensemble ils filment, dessinent et organisent des performances […]

Lire l'article

Temps de lecture similaire

[ITW] Thylacine sur les rails de Transsiberian

Avant son concert au Krakatoa, William Rezé nous a accordé quelques minutes pour disséquer Transsiberian, son dernier album créé au cours d’un trajet de 9288km. De Moscou à Vladivostok, chaque son grappillé au fil des paysages et des rencontres se retrouve imbriqué dans ce qui se trouve être le disque le plus abouti de Thylacine.

Lire l'article

[Photos] La nuit zébrée de Nova à Bordeaux

Vendredi dernier, Radio Nova prenait ses quartiers au Rocher de Palmer pour une soirée placée sous le signe du zèbre. Compte rendu des événements en mots et en images.

Lire l'article

Du même auteur

L’extasy, ça réunit.

A la base, il dansait seul sur du Santigold….

Lire l'article

Line-Up Primavera Sound [court-métrage]

Le line-up du Coachella Festival fait rêver les petits européens que nous sommes. Mais à Barcelone, il y a le Primavera Sound. Aussi fou niveau programmation, et surtout, le billet d’avion en moins.

Lire l'article