BA à la moulinette: Only lovers left alive

La vague des vampires au cinéma n’est donc pas finie. Avec Only lovers left alive, c’est au tour de Jim Jarmusch, « le plus dandy des cinéastes indépendants américains » de s’y coller. Pour ce nouveau film, nommé huit fois à Cannes l’année dernière, le réalisateur de Coffee and cigarettes et de Dead Man se lance dans une histoire d’amour éternelle entre Adam (Tom Hiddleston) et Eve (Tilda Swinton, qui signe ici sa troisième collaboration avec Jarmush), des vampires aux antipodes des clichés habituels, dont les nuits fantomatiques passées entre Détroit et Tanger, sont plus belles que nos jours.

445377.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Durée: 2 min 11

Nombre de plans: 66

Echelle de jouissance: 7/10

LA Punchline:  « Is that the really good stuff? »

On a compris que: 

Elle, envoûtante louve blonde à peau blafarde, vit à Tanger. Lui, rock star amoureux des guitares vintage, est cloitré dans son manoir à Détroit. Adam et Eve forment un couple indestructible: en 1868, ils fêtaient (déjà) leur troisième mariage. Quand Eve débarque à Détroit, cette ruine industrielle et musicale, les retrouvailles entre eux sont… sanguines. Leur trip ? Boire du sang frais O négatif en flasque ou en shot et chiller sur du bon son. Mais, la petite soeur d’Eve, interprétée par Mia Wasikowska, va débarquer dans l’histoire… Et bien sûr, les emmerdes dans leur vie vampirique vont commencer. Sans doute pour un problème d’approvisionnement… S’en suit donc une course secrète et effrénée à la recherche de « type O, Negativo » dans les entrailles de Tanger. Quelques humains y passeront sûrement. Mais l’amour que se portent Adam et Eve subsistera quoiqu’il arrive, et pour des siècles encore.

Fiche technique:

Réalisation : Jim Jarmush

Durée: 2h03

Genre: Drame

Origine: Chypre, France, Allemagne, Grande-Bretagne

Sortie française: 29 janvier 2014