Rétrospective Jodorowsky au CAPC

En ce moment, le CAPC musée d'art contemporain de Bordeaux, fait la part belle à Alejandro Jodorowsky, cet artiste-plasticien Chilien à la pratique pluri-disciplinaire (cinéma, littérature, bande dessinée). L'occasion pour nous de parler de cet artiste majeur, de son œuvre, et de cette rétrospective qui lui est dédiée.

L’artiste aux 7 vies

jodoAlejandro Jodorowsky est un artiste chilien né en 1929. Il débute son œuvre lorsqu’il débarque en 1953 à Paris. Après Le fabricant de masques, une pièce écrite pour le mime Marceau, il est l’instigateur avec Roland Topor et Fernando Arrabal, du mouvement Panique. Ensemble ils filment, dessinent et organisent des performances dans Paris, où la part belle est faite à la provocation, à l’individualité, et à une passion invétérée pour le jeu, qu’il soit théâtral, dessiné ou filmé.

Ce touche à tout artistique monte 3 ans plus tard le théâtre d’avant garde de Mexico, ce qui est l’occasion pour lui de passer au cinéma d’art et d’essai. Il y tourne 3 films : Fando y Lis, El Topo et La montagne sacrée ; ces films s’inscrivent dans des thématiques spirituelles, récurrentes chez « Jodo » depuis ses débuts. Pour anecdote, la diffusion de son premier film Fando y Lis au festival du film d’Acapulco en 1965 a rapidement viré à l’émeute… Un artiste définitivement à part.

Son amour pour la bande dessinée l’amène à collaborer avec les plus grands. Tantôt avec Moebius au cours des années 80, pour L’incal puis Juan Solo (années 2000), tantôt avec George Bess sur Lama Blanc, une bande dessinée initiatique qui suit un enfant blanc réincarnation du Grand lama.

Son côté touche à tout l’amène à travailler autour du tarot marseillais, avec une nouvelle fois une démarche unique. Il réalise également avec son actuelle compagne Pascale Montandon une série de dessins somptueux. Tandis que Jodo est au dessin, sa compagne est à la mise en couleur, pour une série pascALEjandro tout simplement dingue.

Jodorowsky au CAPC

Sans trop en dévoiler, on peut vous dire que pour cette première rétrospective, le CAPC a vu les choses en grand. Les différents espaces d’exposition sont somptueux, et rendent admirablement compte de l’univers de l’artiste chilien que ce soit en vidéos, en dessins ou en lecture.

CAPC_Jodorowsky2

CAPC_Jodorowsky1

Ne manquez pas la performance de Jodorowsky himself ce samedi à 20h, au vu de l’exposition, ça promet.

La rétrospective se termine le 31 octobre, il ne vous reste donc plus que deux semaines pour vous rendre au CAPC !

Prix : 6,5 euros plein tarif et 3,5 euros tarif étudiant

A lire aussi

Week’s Words #5

Week’s Words, la chronique qui résume l’actu en 5 mots pour te la péter auprès de tes potes. Aujourd’hui on vous parle de livre cher, très cher, de la Poste qui innove enfin, d’argent électronique, de course à la verticale et de barbecue. Enjoy.

Lire l'article

Filmer sous le skate, une révolution ?

C’est l’idée plutôt maligne qu’a eu Dean-Paul Denniston, un jeune californien sponso par Acrylick. Déjà près de 130 000 clics en 2 jours pour cette pépite visuelle d’un nouveau genre.

Lire l'article

Point JPP : Claire et les garçons

Non Jean Pierre, on ne parlera pas de toi aujourd’hui. Pour le retour de notre petite rubrique on préfère aborder le cas épineux de ta cop’s de machine à café, la sémillante Claire Chazal. Je suis sûr que tu ne nous en voudra pas, parce que là l’heure est grave mon gars.

Lire l'article

Le skate moderne, une ode à la campagne.

Plongée dans l’univers de ces gars de la campagne qui ont troqué leur fourche à foin et leur Xbox contre des boards. Antoine Besse nous livre le quotidien de ses skateurs agrestes stéréotypés.

Lire l'article

Temps de lecture similaire

Week’s Words #8

Cette semaine, on cause de drogue, d’insulte, d’avions de chasse, de baleines qui se suicident et d’une publicité. Quel beau programme.

Lire l'article

On y était : Ewert & The Two Dragons et Bloom au Rocher de Palmer

Bloom est sûrement l’un des plus vieux groupes de pop bordelais encore en activité. En une dizaine d’années d’existence, le projet de Morgan, le chanteur, a évolué tant sur le plan des ressources humaines (les membres actuels ne sont pas ceux des débuts) que musical. Pour autant, le fort accent anglo-saxon de leurs compositions ne […]

Lire l'article