Des nouvelles de Banksy

Après avoir semé ses œuvres sur les murs de New York l’automne dernier, Banksy fait son grand retour en Angleterre.

Lundi 14 avril, le street-artiste Banksy a dévoilé sa nouvelle création, au doux nom de « Modern Love ». Romantique au premier abord, on remarque que les deux tourtereaux sont en réalité concentré sur leur téléphone. Encore une fois, Banksy pointe le doigt sur notre société contemporaine.

banksy-modern-love-street-art-1-960x640-627x418 banksy-modern-love-street-art-2-960x640-627x418

La veille, dimanche 13 avril , une autre oeuvre faisait son apparition sur le mur d’une maison, à Cheltenham, dans l’Ouest de l’Angleterre. Mais pour celle-ci, Banksy ne pipe mot de l’oeuvre sur son site Internet. Pourtant, tout porte à croire qu’il s’agit d’une de ses réalisations:

911e9860-c3c2-11e3-9937-b31553b82581_banksy2 Banksy-Cheltenham

Derrière cette cabine téléphonique, le pochoir représente trois espions, qui l’ont placée sur écoute. L’un tient dans la main un micro, a des écouteurs sur les oreilles et enregistre sur une bande magnétique. Un autre soulève une antenne parabolique, qu’il tient à bout de bras. Le troisième s’est emparé d’un micro directionnel.

Evidemment, l’artiste – quel qu’il soit – n’a pas choisi ce lieu par hasard pour ce pochoir. Cheltenham est la ville qui abrite Government Communications Headquarter (GCHQ), le centre de surveillance des télécommunications du Royaume-Uni, équivalent britannique de la NSA américaine.