Week’s Words #25

Amazon

amazon-shop_new-york-600x450

Le mastodonte de la distribution en ligne ouvre sa première boutique à New York selon le Wall Street Journal. Pas de livres en rayons risquant de faire rager les libraires, mais des produits floqués Amazon (liseuses électroniques, smartphones…). Ce magasin est installé sur la 34e rue, l’un des lieux les plus marchands de Manhattan. Si cette expérimentation fonctionne, malgré ses coûts élevés et ses faibles marges, elle pourrait être généralisée à d’autres villes américaines.

————————

Fecal Bank

stoolbottles-620x381

Le site Boston.com a publié la semaine dernière un article sur la première banque fécale au monde. Méconnue, cette banque a pourtant été créée en 2012. OpenBiome est «la seule banque de selles indépendante à but non lucratif» selon le site américain. Le but ? Expérimenter un traitement médical innovant: la transplantation fécale afin de restaurer les bonnes bactéries intestinales et bannir la C.diff, une bactérie qui produit des toxines capables d’endommager les intestins. Elle provoque la mort de 14.000 Américains par an. L’institution paye environ 60€ les 150 grammes.

————————

 Crowdfunding 

Le musée d’Orsay a lancé un appel aux dons pour restaurer « L’Atelier du peintre » de Gustave Courbet aux dimensions monumentale (3,61m x 5,98m). Il espère récolter 150.000 euros pour cette oeuvre majeure de l’artiste. L’institution a lancé cette collecte sur la plateforme spécialisée Ulule, disponible à cette adresse  jusqu’au 19 décembre.

————————

Ecologie 

plastique

Les verres et les assiettes en plastique, c’est bientôt fini ! L’Assemblée nationale française a voté vendredi 10 octobre dans la soirée l’interdiction des sacs plastiques à usage unique à partir de 2016, mais également celle de la vaisselle jetable en plastique à partir de 2020, dans le cadre du projet de loi sur la transition énergétique. Le nombre de sacs plastiques de caisse distribués en France dans les supermarchés est passé de 10,5 milliards à 700 millions entre 2002 à 2011. Mais, selon le gouvernement, près de 5 milliards de sacs de caisse à usage unique et plus de 12 milliards de sacs dits « fruits et légumes » sont encore distribués dans les commerces.

————————

Addiction  

en-cure-de-desintoxication-google-glass

Un américain trentenaire est devenu le premier cas d’addiction aux Google Glass. Et pour cause, l’homme les portait plus de 18h par jour non stop. Accroc, il a été envoyé en cure de désintoxication. C’est en allant se faire soigner au Navy’s Substance Abuse and Recovery Program pour des problèmes liés à l’alcool que les médecins se sont rendus compte qu’il était complètement frustré de ne pas pouvoir utiliser son nouveau jouet. Ils l’ont donc soigné également pour cette nouvelle addiction. Le mec a tout de même confessé que le sevrage aux Google Glass avait été pour lui « bien plus dur que le sevrage à l’alcool » rapporte le Guardian.