Rien à foutre du climat ? Cette interview est faite pour toi

"La COP 21 aura bien lieu", a martelé Hollande. Du 29 novembre au 12 décembre les dirigeants de ce monde seront à Paris pour tenter d'arrêter de foutre la planète en l'air. Les dirigés, eux, veulent aussi se faire entendre, à l'image de Place to B qui organise de nombreux événements à Bordeaux, Paris, Nantes et Toulouse. Rencontre avec Sarah Du Vinage, coordinatrice du projet à Bordeaux.

Attention, cette interview a eu lieu avant les attentats et l’état d’urgence pourrait intervenir sur le programme. Les marches prévues au début et à la fin de la COP21 (21st Conference of Parties) sont déjà interdites. Du côté de Place to B Bordeaux, « statut quo pour le moment. Si on doit modifier on s’adaptera mais la motivation reste entière », explique-t-on.

Le rendez-vous est donné au salon de thé Verde Nero, près du parking Victor Hugo. Sarah Du Vinage arrive, téléphone à la main. Elle salue le gérant d’un oeil distrait. À quelques jours de la COP, qui aura lieu du 30 novembre au 11 décembre, son téléphone sonne beaucoup. Habituellement rédactrice en chef du média associatif EcoloInfo et l’une des rares salariées de l’association, elle concède que le site est peu dynamique niveau informations en ce moment. Et pour cause, depuis six mois la jeune femme de 26 ans consacre son temps au projet Place to B — ovni porté par EcoloInfo à l’occasion de la COP — dont elle est la coordinatrice à Bordeaux.

 

Peux-tu nous expliquer qu’est-ce que ce projet, Place to B ?

Place to B est un laboratoire d’idées : on va tester plein de formats. Médiatiques notamment. On va tester de nouveaux mots — un linguiste nous a dit que pour parler de climat, on utilise à peu près 200 mots, dont une grande partie d’anglicismes. Ce n’est pas étonnant que les gens ne comprennent pas.

À Paris, le centre névralgique de Place to B, il va y avoir un laboratoire de l’info où nous allons réfléchir à la manière de parler de ces sujets avec d’autres mots. On a privatisé une auberge de jeunesse. On y accueille des journalistes, des médias, des artistes.

Et en province ?

Le projet vivra aussi à Nantes, Bordeaux et Toulouse. Bordeaux est la ville d’origine d’EcoloInfo. Ville d’origine de la fondatrice de l’asso et journaliste au Monde, Anne-Sophie Novel. D’autres villes vont peut-être se lancer, le mouvement est ouvert à tous et si des personnes sont motivées on leur donne la charte et après c’est carte blanche. On a vraiment vu les territoires comme des lieux d’expérimentation. On a envie d’y tester des formats sur les citoyens directement.

 

Je veux parler du climat aux gens qui s’en foutent. — Sarah Du Vinage, coordinatrice de Place to B Bordeaux.

Pourquoi lancer cette opération ?

Notre idée est de rendre cette COP différente car nous avons des estimations qui disent qu’il y a urgence, qu’il faut prendre une décision. Pour qu’il y ait une décision, nous estimons que les citoyens doivent se sentir concernés par cette problématique et exercer une pression. Hors, là, ça n’est pas le cas. Deux sondages effectués en février et septembre avec l’institut de sondage BVA ont montré que seuls 13% des Français se sentaient concernés par la question du climat en février, et 15% en septembre, alors que 60 à 70% des sondés ont connaissance de la tenue de cette conférence. C’est pourquoi on a eu envie de proposer une dynamique pour parler du climat autrement. Je veux parler du climat aux gens qui s’en foutent. C’est vraiment mon leitmotiv.

 

Préoccupations français

Comment expliquer cette défiance des Français à l’égard de la question climatique ?

Le changement climatique, aujourd’hui c’est impalpable, en France en tout cas. Pour l’instant on n’en ressent pas les effets, mais ça ne veut pas dire que l’on ne vas pas en avoir. Notre enjeu est de faire de la pédagogie sur le développement durable. Il y a plein de choses à mettre en place autour de « comment communiquer aujourd’hui sur ces questions. »

Quelle forme cela va-t-il prendre concrètement à Bordeaux ?

On a construit Place to B Bordeaux en fédérant les acteurs du territoire. On a mis autour de la table Darwin, la Maison Ecocitoyenne, la métropole… Et on a demandé : « qu’est-ce qu’on fait? » Quotidiennement on aura de 17h à 18h une newsroom puis un 18h-20h appelé “Place to Brief”. Ça sera une émission de télé présentée par Anne-Sophie Novel retransmise chaque jour à Darwin dans laquelle seront intégrées les actions en région. On compte donc faire descendre de l’info de Paris, mais aussi produire et faire remonter de l’info. Cela se tiendra en parallèle des divers événements qui auront lieu chaque jour et d’un compte rendu des activités de la journée sur les réseaux sociaux.

Et après, quel avenir pour Place to B ?

L’idée est de voir ce qui a bien marché, on va avoir un temps d’analyse. Il faut laisser le temps à la réflexion et repartir de plus belle en janvier. À partir de nos conclusions, on va proposer un modèle associatif fort. L’idée est de ne rien s’imposer avant. On sait que l’on fera des choses, mais on ne sait pas dans quelle mesure.

Place to B Bordeaux continuera à vivre en tout cas. On a tissé tellement de liens avec les structures qu’on ne peut pas disparaître simplement comme ça.

 

Le choix de la rédac (liste non exhaustive)

EDIT le 24/11: événement annulé. Dimanche 29 novembre – 16h30 – Place de Munich. Soirée de lancement, concerts et disco soupe.

Lundi 30 novembre – 20 heures – Vivres de l’art. Conférence gesticulée. Oui ça intrigue. C’est un hybride entre une conférence et un one man show

Mardi 1er décembre – de 17h30 à 19h15 – IUT de Bordeaux. Par le biais de la sexualité et de la rencontre amoureuse, discussions pour une consommation alternative.

Mercredi 2 décembre – de 14 heures à 20 heures – Darwin. C’est l’un des plus gros événements de la quinzaine pensé en collaboration avec le Bordeaux Geek Festival à base de jeux vidéos et de plateaux créés pour l’occasion.

Jeudi 3 décembre – de 17 heures à 20 heures – Hangar Bike Polo Darwin. On apprend à créer un potager urbain ou à gérer son compost en ville.

Mardi 8 décembre – 19 heures – Quartier Libre. Soirée impro BD, pendant laquelle théâtre et dessin vont se mêler et donner vie à un personnage.

Mercredi 9 décembre – 20 heures – Block (ex-BT59 à Bègles). Kino Sessions #46 avec des courts métrages tournés en deux mois sur le thème « Il n’y a pas de planète B », et une contrainte : « pas de vert ».

Samedi 12 décembre – toute la journée – Vivres de l’art. Dans une ambiance inattendue, Place to B clôturera ses actions en parallèle de la COP21 sur Bordeaux. Animations, concerts acoustiques et éclairage à la bougie.

 

Retrouvez le programme complet ville par ville :

BORDEAUX / NANTES / TOULOUSE / PARIS

 

A lire aussi

Good Grooves #18 / Beats Antique – A Thousand Faces Act II

Des humeurs et des ambiances, voilà ce qui caractérise Beats Antique ; une musique cérébrale pour mélomanes décérébrés.

Lire l'article

Le FootGolf

Un mix entre … WAHOU du foot et du golf, c’est FootGolf !

Lire l'article

Star Wars : TIE Fighter

Un court-métrage style manga sur l’univers de Star Wars ? C’est TIE Fighter réalisé par Paul Johnson alias OtaKing77077 avec une bande son de Zak Rahman. Et c’est du bon !

Lire l'article

Bande annonce à la moulinette : Pulp

A l’occasion d’un ultime concert, Florian Habicht a transcrit la musique de PULP à l’écran, et dressé un panorama intergénérationnel des Sheffielders.

Lire l'article

Temps de lecture similaire

[EDITO] Par pitié, laissez le street art réinvestir la rue !

La semaine dernière, on apprenait avec stupeur la création d’un programme télévisé prochainement diffusé sur les ondes françaises dédié à l’art urbain (ou street art, comme vous voulez, ça fait plus vendeur). Le programme, nommé Scand’art, est présenté sous forme de compétition entre un millier d’ « artistes » avec à la clé le titre du « plus scandaleusement talentueux » […]

Lire l'article

Ça y est, on est tout neuf.

Si vous pointez de temps en temps sur ce site, vous l’aurez remarqué, ça remue pas trop en surface depuis le début de l’été. Mais c’est pour mieux te surprendre mon enfant. La petite machine veut devenir plus grande, plus jolie, et plus attachante.

Lire l'article

Du même auteur

Claque Webosphérique #1

Des reportages, des sujets intéressants de la toile, c’est la claque webosphérique version 1
Bam ! Claque Webosphérique.

Lire l'article

Claque Webosphérique #11

La claque vous amène faire un tour. Au programme : Toulouse en souvenirs, Caracas vu de haut, Stains en vidéo, l’Afrique du Sud en photos et le Brésil à vélo. Et bam, claque Webosphérique !

Lire l'article