PlayStation : 20 ans de souvenirs vidéoludiques

La PlayStation de Sony fête ses 20 ans. Slapzine revient sur ses souvenirs vidéoludiques et sur cette console qui a marqué l'industrie du jeu vidéo.

Voilà donc 20 ans que la première console de Sony est entrée dans nos foyers et notre vie de joueur. 20 ans que ce « challenger » qui a débarqué en pleine guerre de front entre Sega et Nintendo, a su s’imposer et faire taire toutes les critiques.

Il y a beaucoup à dire sur la PlayStation. Trop même. Jamais une console n’a eu une ludothèque aussi riche (+ de 8000 jeux!). Et par conséquent, jamais une console n’a autant marqué une génération et autant généré de souvenirs à la simple évocation de son nom. D’ailleurs on ne dit plus « jouer à la console », mais « jouer à la Play ».

20 ans Playstation (3)

Jusqu’à ce qu’on soit tous GAME OVER, on se souviendra des bons et mauvais moments passés à tes côtés, PlayStation. Des tes graphismes révolutionnaires pour l’époque. Des seins triangles de Lara Croft. Du combat mythique et surréaliste contre Psycho Mantis sur Metal Gear Solid. De connaitre la véritable peur sur Resident Evil et Silent Hill. Du permis de conduire qu’on a passé sur Gran Turismo. Des tonnes de pommes ingurgitées par Crash Bandicoot, et ses talents de pilote sur Crash Team Racing. Des crises de rage sur Rayman. Des branlées sur Tekken. Du sentiment de culpabilité qu’on a tous éprouvé en tuant des innocents dans GTA III. Des larmes qu’on a tous vu couler sur nos joues à la fin de FF7. Des premières sessions skate sur Tony Hawk. De tes pubs incroyables. Du comité anti-Playstation. De PlayStation Magazine et ses CDs. De la manette qui n’a jamais changé. De la peur d’envoyer ta Play se «faire pucer». De la mini-crise cardiaque quand on ne voyait pas le logo PlayStation apparaitre. Des jeux japonais piratés par « le cousin du pote de ton grand frère ». Du disque Demo ONE avec sa Raie manta, son T-rex et Destruction Derby. De Spyro, Crash, Abe, et tous ces héros qu’on n’a jamais revu ensuite (ou alors très amochés). Et ceux avec qui on passe encore aujourd’hui, de longues heures.

20 ans après, tes deux plus jeunes soeurs dominent toujours le marché du jeu vidéo. Tu as pris ta retraite en 2006, mais tu es toujours là, trônant fièrement sur une étagère, ou poussiéreuse dans un carton. Tu n’attends surement qu’une chose. Qu’encore une fois quelqu’un lance « Hey mec, on se fait une partie ? ». Tu attends impatiemment qu’on te rebranche, qu’on insère ce disque noir rayé de toutes parts, qu’on appuie sur ton bouton Power vert, et que tu nous délectes de ce son qui reste gravé dans notre mémoire. Et c’est parti. START

 

Et si tu nous réservais une belle surprise pour tes 20 ans ?

A lire aussi

ABCDR : semaine du 19 au 25 octobre 2015

Oui, nous sommes passés à l’heure d’hiver. Tu t’en es sûrement rendu compte dans la nuit de samedi à dimanche alors que tu t’enjaillais avec tes petits copains. l’ABCDR de l’actu sera là pour te rappeler qu’il s’est passé bien d’autres choses cette semaine.

Lire l'article

Marseille est Charlie

Marseille honore la mémoire de ceux tombés hier lors de l’attentat contre Charlie Hebdo. Entre émotion et revendication du droit de s’exprimer, d’emmerder.

Lire l'article

[EDITO] CA TANGUE A TRIBORD ?

Ce n’est pas nouveau, certains journalistes des grands médias et ceux qu’ils appellent « intellectuels » sont en forte connivence…

Lire l'article

ABCDR de la semaine du 23 au 29 novembre

On fait le point sur l’actualité de la semaine passée, entre COP21, vote des femmes en Arabie saoudite et guerres inter-partis en Aquitaine.

Lire l'article

Du même auteur

PRESS START : GAME BOY

Après la NES et la SNES, le Youtuber NicksplosionFX récidive avec PRESS START : GAME BOY. Une compilation des 733 écrans titres des jeux Game Boy. La nostalgie sans souffler dans aucune cartouche.

Lire l'article

On ressort les VHS de ta grand-mère : Garde à vue, Claude Miller, 1981

Après avoir vu ce que pouvait donner Douze hommes en colère dans un huis clos, on s’est dit qu’on allait tenter l’expérience à trois. Le résultat, c’est Garde à vue de Claude Miller sortie en 1981, ou l’histoire d’un affrontement de haut vol à coups de punchlines Audiardesques et de contestations d’alibi. Assieds-toi, prends un café et n’appelle pas encore ton avocat.

Lire l'article