LE POINT JPP – DA VINCI CODE PIN

Les conflits d’intérêts dans les médias, mythe ou réalité ? A l’heure où les théories du complot se multiplient sur les réseaux sociaux, où la confiance envers les élites françaises est à son plus bas niveau historique, qui sont ceux qui aujourd’hui règnent sur nos médias et quels sont leur liens avec les puissances économiques et politiques ?
Une enquête exclusive signée Point JPP.

Paris, mois de décembre, il est 9h. Un pigeon vient de manger un bout de cookie Brioche Dorée abandonné sur le trottoir. Très vite notre attention est attirée par une toute autre nouvelle sur notre Smartphone dernier cri : dans une alerte, Le Monde annonce une possible fusion de Bouygues et Orange. Un petit coup de tonnerre dans le monde des télécoms qui fera à coup sûr parler les médias, et la twittosphère.

Après les premières rumeurs lancées dès le mois de décembre d’une possible ouverture des négociations entre Orange et le groupe Bouygues, un premier démenti laconique de ce dernier avait coupé court aux bruits de couloirs.
Mais en janvier, par le biais de Stéphane Richard, PDG de Orange, on apprend que les deux firmes sont bel et bien entrées en discussions. En effet, lors de sa conférence de presse de vœux pour 2016, le patron d’Orange lâche sans pression aux journalistes présents : « c’est Martin Bouygues qui est venu vers moi », histoire de montrer qui est le papa dans le game.

Et oui, car Orange, leader incontesté des télécoms en France avec plus de 35% du marché de la téléphonie à lui seul et un tout petit chiffre d’affaire de 39 milliards d’euros dans le monde en 2014, pourrait être comparé en toute finesse à ce genre d’enfants mignons mais un peu gros, qui estiment qu’une petite glace en plus leur ferait pas de mal après avoir déjà bouffé tout le frigo.

Passons sur cette comparaison bien sentie et entrons désormais dans le cœur du sujet. Un putain de scandale dont nous avons la quasi exclusivité avec 3-4 autres médias.

On a voulu nous corrompre pendant notre enquête. Elise Lucet nous a rassuré en nous disant que c'était la preuve qu'on faisait du bon boulot de journalistes d'investigation.
On a voulu nous corrompre pendant notre enquête. Elise Lucet nous a rassuré en nous disant que c’était la preuve qu’on faisait du bon boulot de journalistes d’investigation.

Cette fusion dont les conditions sont en cours de négociations cache bien d’autres informations liées au monde de l’audiovisuel. Si dans un premier temps on s’est contenté de lire dans la presse ici et qu’il ne s’agissait que d’une discussion ayant peu de chance d’aboutir, on s’est bien gardé de préciser où s’arrêtait le cadre de ces négociations.

Certains y ont vu une tentative masquée pour Orange d’inclure TF1 (propriété du groupe Bouygues) dans ces tractations. Du côté de TF1 on a très vite compris la manoeuvre et on a démenti aussi fort qu’on a pu, et à Nonce Paolini, le PDG de la chaîne (vous savez le mec sympa qui a viré Chazal, le Boss de JPP quoi) de déclarer : « L’hypothèse d’un rachat de TF1 par Orange sort de nulle part, c’est une curiosité. » Façon sympa de dire que ces rumeurs lui cassaient bien les burettes.

Pourtant du côté d’Orange le son de cloche n’est pas le même, la branche audiovisuelle du groupe Bouygues ferait donc bien partie du processus de discussions. Preuve que l’appétit du gros bébé est vivace, et qu’on ferait bien de se préparer à bouffer de la PUB non stop sur les forfaits Orange entre le JT de notre cher JPP et la météo d’Evelyne Dhéliat, notre bestah.

Qui sera au second tour ? Pour Cindy tapez 1 Pour Steeve tapez 2
Qui sera au second tour ?
Pour Cindy tapez 1
Pour Steeve tapez 2

Et c’est par là que le scandale arrive (troisième teaser, effet d’annonce garantie, attention les yeux).
Orange, c’est à dire feu France Télécom, est aujourd’hui une entreprise privée, dont le premier actionnaire (et non actionnaire majoritaire, nuance les enfants) est un acteur pas comme les autres, l’Etat.

Car, oui en 2004 notre gouvernement alors dirigé par un autre Jean Pierre -Raffarin- s’est dit qu’il était temps d’ouvrir le secteur à la concurrence, et de remplir les caisses de l’Etat en faisant de France Télécom une mega multinationale privée, dont on garderait quand même 30% du capital pour l’Etat parce qu’il faut pas déconner non plus. Aujourd’hui l’Etat possède encore 24% du capital d’Orange. Donc, si Orange englobe Bouygues Télécoms et par la même occasion entre au capital de TF1 (les rumeurs les plus folles parlent de 10%), cela signifierait que l’Etat ferait son entrée au capital de notre groupe audiovisuel préféré.

POPOPOPO, grosse révélation n’est-ce pas ?
Non ! Parce que cette histoire c’est un peu le Da Vinci code (PIN) : le vrai scoop est encore plus loin (dernier teaser promis). Le canard enchaîné nous révèle alors que cette manœuvre aurait les faveurs de l’Elysée, qui verrait ici un moyen de « semi-nationaliser » TF1, et par la même occasion la chaîne d’info en continu du groupe, LCI, tranquilou. (incroyable mais vrai)
Et là on se demande comment tout cela est envisageable du point de vue de la neutralité des médias et de l’indépendance des groupes audiovisuels.

Pour faire simple, un leader européen des télécoms détenu en partie par l’Etat français, souhaite renforcer son monopole et par la même occasion entrer au capital de la chaîne de télévision la plus regardée d’Europe. A un an et demi des élections présidentielles, cela à de quoi faire grincer quelques dents, d’autant que, cerise sur le gâteau, la nouvelle Présidente de France Télévision (Audiovisuel Public) n’est autre que Delphine Ernotte, ancienne directrice générale d’Orange France.

BOOOOM ! Donc, si l’on reprend calmement et qu’on fait un petit schéma :
Etat > Orange > groupe Bouygues > TF1 > LCI > Citoyen qui vote

Maintenant qu’on vous a donné ces précieuses informations, on vous laisse juger par vous même de l’interpénétration des mondes médias, finances et politique. On ne va pas tomber dans la parano générale et la théorie du complot systématique, car n’oublions pas que derrière des entreprises il y a des hommes, des journalistes, très attachés à leur indépendance, leur intégrité. Et ce n’est pas notre Jean Pierre Pernaut qui nous dira le contraire.

PS : Tout similitude avec des personnages existants, ou l’émission « Capital » de M6 ne serait que purement fortuite, vous trouverez en pièce jointe le numéro d’Edwy Plenel, notre avocat.

A lire aussi

Calmels et Rousset loupent la grande région

Jeudi 22 octobre à Science Po Bordeaux, les deux candidats majeurs à l’investiture de la grande région Aquitaine Limousin Poitou-Charentes ont manqué le premier grand rendez-vous de leur campagne. Obnubilés par leur région d’origine, l’Aquitaine, ils n’ont pas su sortir du giron bordelais pour proposer une vision d’ensemble.

Lire l'article

Ci-gît le Minitel.

Reportage dans une entreprise de démantèlement de minitel, cet objet d’un rêve franco-français désormais dépassé.

Lire l'article

Bande-annonce à la moulinette : L’Idiot !

La grandeur du cinéma soviétique n’est pas morte, Youri Bykov le prouve.

Lire l'article

Good Grooves #20 / Smokey Joe And the Kid – The Game (E.P)

Smokey Joe And The Kid sortent The Game sur Banzaï Lab, leur nouvel E.P aux couleurs californiennes

Lire l'article

Temps de lecture similaire

[ITW] Riky Kiwy expose ses trainwriters à Bordeaux

Un train. Un graffeur. Et Riky Kiwy en retrait avec son appareil photo. Pellicule argentique. Le photographe italien s’est spécialisée dans la photographie de ceux que l’on appelle les « trainwriters ». Depuis 2005, son nom tient le haut de l’affiche dans ce domaine. Il présente son livre « un train peut en cacher un autre » à partir de ce soir à l’Envers. Rencontre.

Lire l'article

[PHOTOS] L’Expo Contre Attaque !

À deux mois pile du prochain opus de la saga, L’Expo Contre Attaque atterrit à la Galerie Sakura et fait la part belle à l’univers Star Wars. 35 artistes, 150 œuvres, des figures emblématiques et un univers qui inspire toujours autant.

Lire l'article

Du même auteur

Le point JPP : Fin du game pour Julien Lepers ?

Lundi, on a chillé tranquilou sur le blog de Jean Marc Morandini à la recherche de news croustillantes sur l’actu média toute chaude. On a d’ailleurs eu le plaisir d’apprendre que Mimi Mathy, lâchement insultée par le Duc de Boulogne, lui avait répondu coups pour coups dans une interview exclusive. Un lourd pavé dans la […]

Lire l'article

Point JPP : Claire et les garçons

Non Jean Pierre, on ne parlera pas de toi aujourd’hui. Pour le retour de notre petite rubrique on préfère aborder le cas épineux de ta cop’s de machine à café, la sémillante Claire Chazal. Je suis sûr que tu ne nous en voudra pas, parce que là l’heure est grave mon gars.

Lire l'article