[EDITO] Dans la Jungle, terrible Jungle, on attend le juge ce soir

Les pieds dans la boue, bâches et tôles pour toits de fortune, 6000 personnes stagnent à Calais. Les indignés s'indignent peu à peu. Doucement. L'Etat est à la ramasse. Les ONG s'agacent depuis un moment. Deux d'entre elles ont saisi la justice pour pousser l'Etat a réagir. Enfin.

À Calais, les migrants se marchent dessus dans des conditions de vie déplorables. Au lieu de la peste et du choléra, ils ont le choix entre la tuberculose et la gale. Dans un (troublant) reportage de RFI diffusé aujourd’hui, Médecins du Monde, une ONG qui s’occupe de les soigner sur place, dénombre 10 cas de gale par jour. Sans doutes parce que seulement quarante chiottes ont été mises à disposition, parce qu’ils n’ont pas de douche et  qu’ils dorment dans des tentes miteuses. Au pif.
Ils sont ainsi 6000 à patauger dans la merde et la boue, parqués dans une ancienne décharge publique à proximité d’usines chimiques, loin du centre-ville. Avec l’espoir de traverser la Manche.

Médecins du Monde et le Secours catholique-Caritas ont donc décidé il y a deux jours de dénoncer ces conditions. Dans un communiqué, ils fustigent  « la violation de plusieurs droits fondamentaux » et demandent  « le droit au respect de la vie, le droit à la dignité humaine, le droit de ne pas subir de traitements inhumains ou dégradants, le droit d’asile ». Entre autres, leur rapport dénote un risque d’inondation du bidonville, d’incendie mais aussi d’explosion. Les deux ONG font aussi état d’agressions sexuelles et de prostitution contrainte pour les femmes et les enfants.

Juridiquement, les organismes ont déposé un référé-liberté. Concrètement, ils font appel à un juge administratif d’urgence qui doit se prononcer ce soir dernier délai. Selon ses observations, il ordonnera si oui ou non il faut prendre des mesures. Auquel cas, c’est l’Etat qui doit agir.

Un gouvernement frileux – qui sera bien au chaud cet hiver, comme nous, et pas comme eux – qui a pris des mesurettes pour faire taire les critiques dénonçant son laxisme. Alors oui, Bernard Cazeneuve, ministre de l’Intérieur s’est rendu sept fois à Calais depuis que la « Jungle » existe, et a promis dernièrement des tentes chauffées pour 200 femmes et enfantsainsi que des maraudes sociales avec les associations sur place.
Mais dommage qu’il ait fallu que des artistes et intellectuels lancent « l’appel des 800 » pour casser l’immobilisme ambiant. Espérons que la décision du magistrat ce soir donnera l’occasion au ministre de chausser ses bottes plus souvent.

Edition le 29 octobre : Le verdict sera finalement rendu lundi 2 novembre compte tenu de l’épaisseur et de la complexité du dossier. Déclaration du vice président du tribunal, Jean-François Molla.

A lire aussi

ABCDR de l’actualité : du 19 au 25 janvier

Encore la gueule de bois après le départ de Charlie ? Déjà dépité par la fébrilité du sursaut d’union nationale ? Quoi qu’il en soit, si vous aviez la tête au fond du trou la semaine passée, voici un rapide topo made in ABCDR.

Lire l'article

La résidence de Viktor Ianoukovitch

A découvrir, le nouveau lieu de sortie familiale des ukrainiens : la résidence de Viktor Ianoukovitch, président déchu.

Lire l'article

Claque Webosphérique #11

La claque vous amène faire un tour. Au programme : Toulouse en souvenirs, Caracas vu de haut, Stains en vidéo, l’Afrique du Sud en photos et le Brésil à vélo. Et bam, claque Webosphérique !

Lire l'article

L’Humanité fête ses 110 ans

Le journal créé par Jean Jaurès fête cette année ses 110 ans. Retour sur l’histoire du premier journal communiste.

Lire l'article

Temps de lecture similaire

[EDITO] 2016, les voeux sont faits… Maintenant, on se lève !

On vient de mater l’année du zapping, et pour ceux qui avaient encore un petit doute, ça a été une belle année de merde. Meilleurs voeux. Le notre est simple : pourvu que la jeunesse se réveille, s’embrasse et s’embrase. Rallume la flamme de l’unité et de l’espoir.

Lire l'article

Skinyoning

Il y a des mecs qui ont vraiment besoin de retrouver la neige.

Lire l'article

Du même auteur

[EDITO] Contrairement à ce que l’on pense, les jeunes ne se foutent pas du 11 novembre

Les jeunes n’en ont cure du 11 novembre. Vous en êtes sûr ?

Lire l'article

[EDITO] Nadine Morano : qu’elle est forte !

Malgré ses boulettes intersidérales, rien ne l’atteint. Un mélange politique d’Optimus Prime et d’un âne bercé trop près du mur. Respect.

Lire l'article