[EDITO] Après les bombes de l’Organisation au drapeau noir, la France tombe dans le panneau du Parti bleu marine.

Dimanche 6 décembre 2015, le Front National a obtenu des scores historiques au premier tour des élections régionales. En constante montée depuis plusieurs années, le FN a profité du regain de peur suscité par les attentats. Au dessus du péril bleu marine planent ainsi les reflets sombres de l'Organisation Etat Islamique.

Certains observateurs ont relevé l’impact néfaste des attentats du 13 novembre sur la campagne électorale. Les discours politiques et les mots ont eu des accents nationaux et sécuritaires. Les débats sur la région, ses compétences et sa gestion sont passés au deuxième plan.

En Aquitaine-Limousin-Poitou-Charente, ce fut moins le cas. Peut-être est-ce là une explication du relativement bon score de la liste du Parti socialiste menée par Alain Rousset. Une des trois régions où le PS est arrivé en tête au premier tour, avec la Bretagne et la Corse.

À croire que les autres tarés qui nous ont attaqués l’ont fait exprès. On peut presque être certain que dans le califat, on se frotte les mains : voilà une aubaine de fracturer notre société, plus encore.

Après les déflagrations des bombes qui ont meurtri Paris, nous ne voulions pas avoir peur. Les scores du Front national montrent pourtant que nous y avons cédé. La montée électorale du FN ne date pas du 13 novembre, pour autant les réactions, de droite comme de gauche, ont fait son jeu.

Les partis de gouvernement se sont laissés imposer le tempo et dicter leur vocabulaire. Quand on ne choisit plus son langage, c’est qu’on est aliéné : le FN a remporté la bataille des mots.

Fermeture des frontières. Déchéance de nationalité. Ces ritournelles du discours frontiste ont pénétré le discours du gouvernement, et, pire encore, ont emporté l’adhésion d’une écrasante majorité de Français. Ce faisant, l’emploi de ces mots légitime le parti des Le Pen.

Se tourner vers Daesh ou le Front national, c’est un peu la même chose.

Qu’ont en commun ces jeunes qui donnent leur bulletin au FN et ceux qui rejoignent Daesh ? Pas grand chose, mais ce qui les rapproche est profond. Même si le vote FN est protéiforme, une partie des jeunes qui dorénavant y adhèrent sont touchés par le chômage et la précarité. Comme ces djihadistes radicalisés, faute d’espoir de profiter pleinement ni même d’intégrer ce modèle de société qui pavane sous leurs yeux.

Les causes profondes d’un vote FN sont cousines d’un ralliement à l’Organisation de l’État islamique. Elles sont économiques et sociales. Notons simplement des variations du taux de mélanine et de la pilosité qui distinguent les têtes blondes, des visages barbus.

En temps de crise, on ne croit pas déshonorer nos valeurs et les mots qui les portent en les mettant au placard. C’est faux. Dans le tourment des bombes et de la violence sociale, céder aux sirènes du parti de Marine Le Pen, c’est tomber dans le panneau d’un projet anti-républicain et renoncer à notre devise : «  Liberté, Égalité, Fraternité ».

 

 

A lire aussi

La timeline musicale de Google

Google publie une chronologie des styles musicaux, depuis la moitié du XXème siècle jusqu’à 2010.

Lire l'article

Les salles de concert bordelaises dans l’après 13 novembre

Le Krakatoa et la Rock School Barbey, deux salles de concert emblématiques de Bordeaux, s’expriment quelques jours après les attentats. Le Krakatoa avait reçu en juin 2015 le groupe Eagles of Death Metal, qui se produisait au Bataclan au moment des attaques.

Lire l'article

Claque Webosphérique #12

Le meilleur des reportages et autres webdocs dénichés sur la toile : c’est la Claque qui reprend du service ! On passe par les États-Unis, Haïti, la Syrie et Bordeaux.
Et bam.
Claque Webosphérique !

Lire l'article

ABCDR DE L’ACTU: SEMAINE DU 9 AU 15 MARS

Une semaine du rire aux larmes entre un vol solaire autour du monde et le crash d’un hélicoptère en Argentine. C’est aussi ça l’ABCDR de l’actu.

Lire l'article

Temps de lecture similaire

Toucher des vits, Sixtine style

Michel-Angerigolo

Lire l'article

Good Grooves #1 / In An English Garden – John Greaves & Post Image

Post Image vous emmène In an english garden pour une session de rattrapage jazzy en compagnie du crooner gallois John Greaves.

Lire l'article

Du même auteur

Le futur, c’est maintenant

Le smartphone du futur est un skinphone.

Lire l'article

ABCDR de l’actu : semaine du 17 au 23 novembre 2014

L’ABCDR de l’actu de la semaine passée. On parle d’Obama, de la nouvelle carte des régions françaises et de la coupe Davis. Rattrapage.

Lire l'article