Au Suivant ! « Il voulait que je fasse de l’amour avec sa copine »

« La victime déclare qu’elle promenait son chien quand un jeune homme s’est approché, l’air menaçant. Il voulait 5 euros ou le téléphone portable ». Voix haut perchée, la présidente entame la lecture du procès verbal dans la chaleur suffocante de la salle d'audience. « Comme il a refusé de lui donner son téléphone, le jeune homme a pris ses lunettes. La victime précise que son chien est vieux, qu'il ne pouvait pas courir ».

Dans le box pourtant, K. s’indigne : « Il voulait me faire monter chez lui pour faire de l’amour avec sa copine ! » Gène et rires mêlés sur les bancs du public.

Paris. Devant la 23ème chambre correctionnelle du Tribunal de Grande Instance, deux versions s’affrontent. Celle de la partie civile et celle d’un prévenu qui n’a pas 20 ans. Connu de la justice sous différents pseudonymes, il ressemble à l’image qu’on se fait d’Aladdin. Grands yeux noirs et profil aquilin.

K. est sorti de prison il y a tout juste un mois et demi . « Je ne suis pas allé en garde à vue depuis ! – Je ne sais pas si c’est un exploit », répond la présidente. Il comparait aujourd’hui pour extorsion en état de récidive légale. Alors vol avec menace ou scène de drague lourdingue ? « Pourquoi appeler la police juste pour quelqu’un qui refuse des avances ? » interroge la magistrate. Une ligne de défense qui a du mal à passer.

Il est déjà deux heures du matin l’avant veille quand les deux hommes se rencontrent. La victime affirme que K. l’a forcé à monter chez lui pour récupérer sa carte bleue, l’emmener au distributeur et retirer 100 euros. Même s’il est retrouvé quelques rues plus loin avec 90 euros et 10 euros de shit dans la poche, K. n’en démord pas : « il voulait me faire monter chez lui mais je ne suis pas comme ça ! » Le jeune homme l’affirme, c’est la victime qui lui a tout simplement donné de l’argent parce qu’« il a vu que j’en avais besoin… »

Pour la partie civile en revanche, pas de doute possible. « La forme d’oppression exercée par le prévenu a été discrète mais efficace. Une discrétion qui lui permet de présenter sa version farfelue ». La victime aurait agit sous une forme de contrainte psychologique. L’avocat réclame donc la restitution des 100 euros et 500 euros de dommages et intérêts pour préjudice moral au bénéficie de son client, « paralysé par la peur ».

La proc se lève. Tête dans les mains, K. écoute le réquisitoire d’une oreille distraite. Aujourd’hui, c’est prison ferme pour tous. Avec 12 condamnations au compteur, il n’échappera pas à la règle. Hésitant « entre sourire et consternation devant ces explications », elle demande 8 mois ferme.

Une fermeté dénoncée sans attendre par la défense qui rappelle que dans cette affaire c’est « parole contre parole ». L’avocat continue, amusé, « alors là, mon client c’est carrément The Mentalist ! » Il doute de la capacité du jeune homme, « gringalet de 19 ans » à intimider un homme d’une trentaine d’années. Et de rappeler que le doute doit toujours profiter à l’accusé.

Délibéré. 6 mois ferme et 500 euros de dommages et intérêts pour le sosie du prince des voleurs. K. se lève, « il n’y aura pas de remise de peine alors ? » Et à son avocat qui lève les yeux au ciel, il lance un dernier « merci chef », menottes aux poignets.

A lire aussi

Le point JPP : Fin du game pour Julien Lepers ?

Lundi, on a chillé tranquilou sur le blog de Jean Marc Morandini à la recherche de news croustillantes sur l’actu média toute chaude. On a d’ailleurs eu le plaisir d’apprendre que Mimi Mathy, lâchement insultée par le Duc de Boulogne, lui avait répondu coups pour coups dans une interview exclusive. Un lourd pavé dans la […]

Lire l'article

« Aningaaq », le spinoff de Gravity.

Le spinoff « Aningaaq » joue un rôle crucial permettant enfin d’avoir un point de vue terrestre sur le film. Réalisé par Jonas Cuaron co-scénariste du film et fils d’Alfonso, le court métrage offre un contre-champ émouvant à Gravity.

Lire l'article

Week’s Words : semaine du 9 au 16 novembre

Un peu d’informations légères pour vous redonner la pêche.

Lire l'article

Vers une automatisation générale de la presse ?

A l’heure où l’instantanéité de l’information la réduit à son plus simple appareil, une start-up américaine propose une automatisation systémique de l’information.

Lire l'article

Temps de lecture similaire

Good Grooves #2 / HOME – Electro Deluxe

Collectif de groove-funk parisien, Electro Deluxe sillone depuis plus de deux décennies les routes sinueuses et peu lucratives du groove-funk français. Le mois dernier sortait le 4ème album du groupe et 3e opus studio, HOME.

Lire l'article

Game of Thrones: le récap de la saison 3

Avant de plonger dans la saison 4 qui commencera le 6 avril, HBO vient de dévoiler un récap de la saison 3 histoire de se rafraichir la mémoire.

Lire l'article

Du même auteur

Au Suivant ! Vengeance et manipulation au tribunal

Slapzine s’incruste aussi au tribunal et vous offre votre dose de fait div’. Dans « Au Suivant ! » aujourd’hui, une histoire d’amitié qui tourne mal saupoudrée d’un peu de drogue et de baston. Délectez-vous on vous balancera pas !

Lire l'article

ABCDR de l’actu : semaine du 24 au 30 novembre 2014

Le rattrapage coup de poing de l’actu c’est dans l’ABCDR. Du 24 au 30 novembre on parle de Ferguson, on rend hommage et on vote un peu partout. Surtout on fait rimer colère avec sabre laser !

Lire l'article