ABCDR de l’actu: semaine du 22 au 28 décembre

Les vacances d'hiver, c'est pas de tout repos. Il y a eu la course des cadeaux de noël. Et puis viennent les préparations du réveillon. Les descentes de pistes pour les plus chanceux. Les nuits dans les gymnases de Savoie sous le blizzard pour les poisseux. Pour vous tous qui étiez éloignés des ondes et des canards la semaine passée, Slapzine a concocté son ABCDR hebdomadaire. Cette semaine, on vous emmène du nord au sud de l'Europe, puis on écartera la mer Rouge pour amerrir en mer de Java. Tout ça rien que pour vos yeux.

B comme Bond, James Bond

Idris Elba en juin dernier, aux côtés de la ministre britannique Justine Greening

Un James Bond noir. Cette nouvelle est tombée suite au piratage de Sony Pictures par les hackers nord-coréens. Dans un échange de mails révélé par les hackers, plusieurs hauts responsables de la société se sont déclarés favorables à voir l’acteur Idris Elba incarner le célèbre espion. Le Britannique, connu pour ses rôles dans les séries The Wire ou Luther (les films Pacific Rim et Thor aussi, mais bon…), a ensuite confirmé sur Reddit qu’on lui avait proposé le rôle. Cette annonce, relayée par les médias anglo-saxons, en a fait bondir plus d’un. Notamment l’animateur américain réac’ Rush Limbaugh, qui a hurlé à l’hérésie dans son émission : « James Bond est un concept conçu par Ian Fleming. Il est blanc et écossais. Point barre ». Avant d’ajouter que cela représentait la même incohérence que de faire jouer George Clooney dans un biopic sur Barack Obama. Le détenteur actuel du rôle de l’espion, Daniel Craig, est lié à Sony pour encore deux films. En 2015 sortira le prochain opus, sobrement intitulé Spectre, avec à l’affiche les francophones Léa Seydoux et Monica Bellucci, ainsi que le bankable Christoph Waltz et le catcheur David Bautista en grands méchants. Brrr.

 

F comme Film interdit

Charlton_Heston_in_The_Ten_Commandments_film_trailer
Ce n’est ni Gandalf ni Christian Bale, mais bien Charlton Heston dans Les 10 Commandements (1956)

Neuf mois après Noé qui avait déjà enflammé les pays musulmans, les scénaristes hollywoodiens ne semble pas avoir compris la leçon. Un énième film biblique est sorti ce mercredi : il s’agit d’Exodus : Kings and Gods, blockbuster de 140 millions de dollars réalisé par ce grand monsieur du cinéma qu’est Ridley Scott. Le scénario du film repose sur l’épisode de la fuite des hébreux d’Egypte, avec force d’effets spéciaux. Il tente aussi de transformer Bruce Wayne en Moïse, le tonton de Luke Skywalker en Ramses II et Jesse Pinkman de Breaking Bad en Josué. Ça rappelle la bande à Yul Brynner grimée tant bien que mal en Égyptiens dans les 10 commandements . En tout cas, le film ne fait pas rire certains pays musulmans. Le Maroc et les Emirats arabes unis ont décidé in extremis d’interdire la distribution du film, avec pour motif qu’il présentait une allégorie d’Allah, en la personne d’un mini Dalaï Lama donnant la révélation à Moïse. Même problème donc qu’avec Noé, qui osait représenter visuellement un des prophètes de l’Islam. En Egypte, lieu où se déroule l’histoire, c’est encore autre chose. Selon le bureau égyptien de la censure, le film présenterait de multiples « inexactitudes historiques« : il nous montrerait le peuple juif comme « bâtisseur des pyramides », Moïse comme un chef militaire plutôt qu’un prophète (il tient un glaive au lieu d’un bâton), et les Égyptiens comme un peuple à la main un peu trop lourde sur le fouet et le gibet. Ce film s’ajoute à la longue liste des œuvres cinématographiques « poil à gratter » qui sèment la zizanie dans la diplomatie internationale. Les plus récents sont d’ailleurs répertoriés dans un très bon article de Rue89. Comme le dit si bien Ridley Scott, « adapter la Bible, c’est traverser un champ de mines ». Alors pourquoi y a-t-il mis les pieds?

 

G comme Grèce

Climat tendu chez les Grecs. Le pays méditerranéen fragilisé par la crise économique tente de se trouver un président depuis maintenant trois semaines. Après l’échec du 17 et du 13 décembre, Stavros Dimas, candidat choisi par la coalition gouvernementale (voir infographie ci-dessous), a échoué au troisième tour de l’élection. Parmi les 300 députés du parlement grec, il n’a recueilli que 168 voix, soit moins que les 180 nécessaires. Une dissolution du parlement vient d’être prononcée ce lundi par le Premier ministre Antonis Samaras, ainsi que la tenue d’élections législatives anticipées. Le résultat plonge à nouveau la Grèce dans le flou politique, comme après le départ de Papandréou en 2011. Il marque aussi l’ascension des partis opposés à l’Union européenne et aux politiques d’austérité que celle-ci impose au pays. Parmi ces partis, Syriza, situé à l’extrême-gauche de l’échiquier politique grec, qui se place en grand favori pour les prochaines élections législatives le 25 janvier. Son leader, Alexis Tsipras, candidat malheureux à la président de la Commission européenne, se voit déjà au gouvernement: « En Europe, le sentiment est en train de changer. Tout le monde se fait à l’idée que la Syriza sera au gouvernement et que de nouvelles négociations commenceront. » Un essor de la gauche radicale que Bruxelles n’appréciera guerre.

 

L comme Lituanie

Il y a un an, c’est sa voisine la Lettonie qui adoptait l’euro. Ce 1er janvier, c’est au tour de la Lituanie, de ces trois millions d’habitants et de son drapeau rasta de rentrer dans la zone euro. Malgré un manque de confiance général envers l’euro au sein de l’Union (nous parlions de la Grèce ci-dessus), la motivation des pays baltes à se rapprocher de l’Europe occidentale a décuplé en raison de l’agressivité récente de la Russie vis-à-vis de l’Ukraine. C’est pour ces pays une façon symbolique d’affirmer leur souveraineté face au géant russe duquel ils dépendent énormément sur le plan énergétique.

 

M comme Mosquées incendiées

La mosquée de Fittja, dans la banlieue de Stockholm

Il y a peu nous vous parlions du mouvement islamophobe Pegida qui soulevait les foules en Allemagne. Un peu plus au nord, en Suède, on est préoccupé par l’incendie successif de deux mosquées, survenus les 25 et 29 décembre. La première, située à Eskilstuna, une ville proche de Stockholm, aurait été visée par un objet incendiaire le jour de noël alors que soixante-dix personnes priaient à l’intérieur. Le lieu de culte a été détruit et cinq personnes ont été blessées. Le second incendie, déclaré dans une mosquée près de Malmö au sud du pays, n’a quant à lui pas causé de dégâts humains. La population s’est aussitôt mobilisée pour condamner ces attentats. Malheureusement les enquêtes sur ces actes de haine envers les musulmans peinent à être éclaircies. Il y a un an, des croix gammées avaient été peintes sur les portes d’une mosquée de la capitale, et des pieds de porc jetés par une fenêtre du sanctuaire de Fittja, sans que personne ne soit inquiété. Dans ce pays qui fut une terre d’accueil privilégiée pour les réfugiés, il est regrettable de voir aujourd’hui l’émergence des Démocrates Suédois sur la scène politique. Ce parti europhobe et islamophobe se place en troisième place des intentions de vote aux prochaines législatives (voir ABCDR #8).

 

V comme Volatilisé

AirAsia_A320-200(9M-AHR)_(5000899734)

Un avion. Une compagnie de vol malaisienne. L’océan Indien. Dimanche dernier, le scénario de la disparition du vol MH370 de Malaysia Airlines en mars dernier s’est renouvelé. Le vol QZ8501 de la compagnie low-cost Air Asia devait relier Surabaya, sur l’île de Java en Indonésie, à Singapour, lorsqu’il est sorti des radars. Singapour, la Malaisie et l’Australie ont mobilisé des avions et des bateaux pour aider l’Indonésie à retrouver l’épave. Après une journée de recherche dans la mer de Java, les autorités indonésiennes estiment à présent que l’avion « se trouve au fond de la mer ». À bord se trouvaient 162 personnes dont un Français, le copilote. L’Indonésie paie le plus lourd tribut : 156 des ressortissants de l’archipel faisaient partie des passagers. Le président malaisien Najib Razak s’est entretenu au téléphone dès dimanche avec son homologue Joko Widodo pour lui offrir « la coopération totale de la Malaisie dans les opérations de secours ». Les recherches sont toujours en cours.

A lire aussi

La claque webosphérique #15

La claque vous présente des reportages pépites dénichés sur le web. Aujourd’hui on part dans des camps de réfugiés, on suit les trace d’un joggeur disparu aux Etats-Unis, on passe dans les favelas brésilienne avant de faire une pause excréments dans une prison française puis de suivre un reporter au Pakistan.

Lire l'article

Tango sauvage dans les rues bordelaises

Un soir de janvier, sur une petite place de Bordeaux, s’échappe un air de tango. Trois fois par mois dans un lieu public de la ville se tient une milonga sauvage.

Lire l'article

Week’s Words #37 : semaine du 7 au 13 mars 2015

Cette semaine dans mon panier, j’ai : un classement mondial des universités, de la drogue irlandaise, le salaire des réalisateurs français, un avion solaire et un bout de mosaïque.

Lire l'article

Good Grooves #31 – Bill Laurance – Swift

Bill Laurance sort son deuxième opus Swift ce mois-ci.
Entre esthétique jazz et empreints de sonorités actuelles, analyse d’une pièce composite et ambitieuse.

Lire l'article

Temps de lecture similaire

26 photos signées Camille Lepage

« Elle était une leçon vivante pour tous ceux qui ne voient dans les journalistes que des parachutistes de l’information: vite arrivés, vite repartis. »

Lire l'article

Straight Edge : Éthique de loup solitaire

Des tee-shirts à l’effigie des groupes de hardcore, sous-genre musical à contre-courant du punk nihiliste des années 80. Des Nike Air aux pieds. Une croix sur le dos de chaque main et, sur leur peau, des tatouages qui figent leur idéologie: Straight Edge. « Pas d’alcool, pas de drogues, pas de sexe sans sentiments, et véganisme militant », revendiquent leurs idéologues les plus extrêmes.

Lire l'article

Du même auteur

ABCDR de l’actu: semaine du 16 au 22 mars

Comme chaque semaine, Slapzine a concocté son ABDR pour te rappeler l’actu de la semaine passée. Avec de l’insolite et de l’épique au programme.

Lire l'article

L’ABCDR de l’actu : 26/10 – 02/11

Trop occupé cette semaine à préparer ton costume d’Halloween ? Slapzine te pardonne et t’a préparé un petit rattrapage de l’actu de ces sept derniers jours. Cette semaine il est question de protestations, d’angoisse, d’amitié et de magouilles politiques. C’est digne d’un scénario hollywoodien.

Lire l'article