ABCDR de la semaine du 15 au 22 décembre

Une semaine de 7 jours revue en 7 lettres. On parle de 2 châteaux Saint-émilion, d'une vingtaine de demandeurs d'asile Sahraouis, de 11 joueurs de foot qui ont chaud aux fesses, d'un baril de Brent qui ne vaut plus que 34 dollars, et d'une bonne vieille guerre qui oppose les 2 leaders du foot mondial. Entre autres.

E comme Encore

Mardi, le squat des Sarahouis de Bordeaux situé sous la passerelle du pont Saint-Jean a été évacué, encore. La préfecture l’avait annoncé la veille pour faire suite à une décision de justice du 18 novembre. Un énième déplacement pour ces demandeurs d’asile, qui, rappelons-le, étaient presque 2 00 à la fin de l’été 2015. Le communiqué de la préfecture indique

Au moment de l’évacuation, 6 hommes se déclarant sahraouis, tous demandeurs d’asile, et 2 femmes de nationalité française, étaient présents

• Justifiée par des travaux d’Euratlantique sur ces terrains, l’évacuation du camp a forcé une vingtaine d’occupants à être déplacée. Sans qu’aucune solution proposé ne semble convenir. La préfecture assure pourtant dans un communiqué qu’une proposition de logement a été faite pour chacun d’entre eux.

Toutes les personnes évacuées se sont vues proposer une solution d’hébergement

• Un peu plus tard dans la même journée, une partie d’entre eux occupaient déjà un autre lieu : l’usine désaffectée des locaux de Pétrole alcool industrie, une ancienne usine chimique en piteux état, en attente de démolition.

D comme Déclassement ?

 

Croque-Michotte et Corbin-Michotte, ces noms ne parlent peut être pas à tout le monde, mais c’est bien de vin dont il s’agit !

•Ces deux châteaux Saint-Emilion ont annoncé dès le samedi 19 leur intention de faire appel devant la justice du nouveau classement des vins de Saint-Emilion. Jugeant certains critères de sélection accessoires et non pertinents. Et probablement aussi, parce-qu’ils ont été déclassés…

•Jeudi 17 décembre, le tribunal administratif de Bordeaux avait justement validé le nouveau classement de ces vins de Saint-Emilion, promulgué en 2012.

•Ce classement existe depuis 1955. Il est révisé tous les dix ans et l’enjeu est de taille pour les propriétés viticoles. Les domaines qui y figurent ont le droit de porter l’appellation Saint-Emilion, s’assurant ainsi des retombées financières et commerciales loin d’être négligeables.

G comme Girondins

slap

C’est la trêve hivernale dans Ligue 1. Pourtant, chez les Girondins, ça chauffe.

•En cause, un début de saison plus que mitigé. Une médiocre 14° place au classement, une élimination dès les phases de poules en Europa League, et des prestations décevantes.

•Quand les poids lourds sont en fait des poids morts, Nicolas de Tavernost (président de M6 et propriétaire du club) ne s’en encombre pas.

•Il s’est confié au micro de RMC.

« Il y aura des ajustements, certainement. Nous sommes disposés à cet égard, je l’ai dit au président. Mais il y aura aussi des départs. Il ne s’agit pas simplement de remplir, remplir, remplir en attendant d’avoir un bon joueur. On a l’équipe pour se redresser. Je le répète, il y a une jeune classe qui arrive, des cadres qui font leur boulot comme Plasil et d’autres qui sont un peu plus dormants. Ceux-là, il faudrait qu’ils aillent voir ailleurs. »

B comme baril

cours pétrole
Évolution du prix du baril de Brent depuis 2012 (prixdubaril.com)
Oh oh, voilà un diagramme qui fleure bon les cours boursiers. Pas de panique: grâce à ce graphique, on remarque que le prix du baril de pétrole européen a atteint un seuil remarquablement bas, lundi 21 décembre.
•Ce lundi, le prix du baril européen est descendu jusqu’à 36,13 dollars, un niveau jamais égalé depuis le début de la crise en 2008.

•Cette baisse concerne le baril européen, appelé « baril de Brent« . Quant à la référence américaine, le «  baril WTI » (West Texas Intermediate), son prix est également en baisse, atteignant 34 dollars. Là-bas aussi, on revient au niveau des prix de janvier 2009.

•Cette baisse soudaine du prix du baril est due à une explosion de l’offre en pétrole par rapport à la demande. Notamment aux États-Unis, où l’on développe la production des hydrocarbures non-conventionnels tels le gaz de schiste, pour remplacer le pétrole notamment.

•À cause du retour de l’Iran sur le marché pétrolier international après des années de sanctions, l’OPEP a du mal à s’organiser. Début décembre, le cartel des pays producteurs de pétrole ne s’est pas fixé d’objectif de production précis, menant à une surabondance d’or noir et à la chute de son cours boursier.

Une reprise du cours du baril est en cours ce mardi 22 décembre.

F comme Feuilleton ou Football ou Fini ?

 

Après plusieurs semaines d’un insoutenable suspens, le couperet est tombé, lundi 21 décembre.  La commission d’éthique de la FIFA a suspendu Sepp Blatter et Michel Platini. Pour les 8 prochaines années, ils sont interdits de toute activité liée au football.

•Respectivement présidents de la FIFA (Fédération Internationale de Football Association)  et de l’UEFA ( Union of European Football Associations), ils sont reconnus coupables de « conflit d’intérêt » et « gestion déloyale« . Sur ordre de Blatter, la FIFA a versé 1,8 millions d’euros à Platini en 2011, pour une mission effectuée 9 ans plus tôt, sans contrat écrit.

•En plus des 8 années de suspension, ils écopent d’une amende plutôt salée. Blatter devra régler le montant de 46 295 euros, tandis que Platoch devra s’acquitter de la modique somme de 74 000 euros.

•Les deux hommes vont faire appel auprès du TAS ( Tribunal Arbitral du Sport). Mais même en cas de retournement de situation, le calendrier de recours empêchera Platini de se présenter à la présidence de la FIFA, le 26 janvier, date limite de dépôt des candidatures. Sachant que le TAS n’a, dans son histoire, jamais pris de décision contraire aux jugements du comité d’éthique de la FIFA…

P comme Podemos

 

•Pablo Inglesias (pas le fils du chanteur hein!) a réussi dimanche dernier son pari : faire du parti « Podemos » la troisième force politique du pays. Quatre ans après l’occupation de la Puerta del Sol, Podemos obtient 20,6 % des voix pour ces législatives ; autrement dit, 69 des 350 sièges à pourvoir à l’Assemblée espagnole.

•Cette élection signe la fin du bipartisme en vigueur dans la péninsule ibérique depuis la chute du régime de Franco, en 1975. Les deux partis traditionnels réalisent d’ailleurs des scores bien en deçà de leurs espérances : le Parti populaire (la droite) reste le premier parti du pays (28,7%) mais passe pour la première fois sous la barre des 8 millions d’électeurs. Le Parti socialiste, deuxième avec 22,19% des voix, réalise, lui, le pire score de son histoire.

•Du jamais vu donc pour Podemos, jeune parti d’à peine deux ans, qui prouve par ces résultats le ras-le-bol du pays vis-à-vis de la « politique à papa » et son envie de changement.

•Le chef du gouvernement espagnol sortant, le conservateur Mariano Rajoy a annoncé lundi qu’il allait tenter de former un gouvernement, après les élections législatives. Et on lui souhaite bon courage puisque le parti socialiste et Podemos ont déjà déclaré qu’ils voteront contre l’investiture d’un gouvernement Rajoy.

V comme Volte-face


Mardi 15 décembre, un étrange volte-face a eu lieu à l’Assemblée.

•Dans le cadre du projet de loi de finances rectificative, les députés présents ont adopté des amendements pour lutter contre l’optimisation et la fraude fiscale. À 28 voix contre 24. On pouvait alors espérer une belle avancée pour la transparence. Mais Christian Eckert, le secrétaire d’État au Budget, a réclamé une suspension de séance. Ça a duré environ 40 minutes – une suspension de séance ne dure théoriquement que 10 minutes. Et en second vote, hop, le dispositif est rejeté. À 25 voix contre 21.

•Empêcher les grandes entreprises et les multinationales d’éviter l’impôt là où elles exercent leurs activités, l’idée a de quoi séduire, non ? C’est pourtant ce qu’aurait permis le « reporting pays par pays« .

•Comment ? En récoltant des informations économiques comme le chiffre d’affaires, le bénéfice, le nombre d’employés, les impôts payés dans chaque pays où elles ont une filiale. Ainsi, il est possible d’estimer si l’entreprise est réglo, ou pas, et si un état est en droit, ou pas, de réclamer son dû.

Alors pourquoi ça a été rejeté ? Le texte de loi ratisse trop large. Dans le texte français, le seuil à partir duquel il fallait révéler ces informations était de 40 millions d’euros de chiffre d’affaire, au lieu de 750 millions, comme le préconise l’OCDE. Dans l’Hexagone, 8 000 entreprises auraient dû dévoiler ces chiffres publiquement.

•Le gouvernement ( Christian Eckert) et les représentants du patronat (Medef – Pierre Gattaz) se sont inquiétés en chœur.

Le premier a jugé que la mesure était « prématurée » et qu’elle comportait « quelques risques en matière de compétitivité« , tandis que le second a parlé d’une mesure « particulièrement dangereuse »

•En chœur aussi, Oxfam et des ONG  comme Terre Solidaire et ONE France se sont, elles, attristées de ce revirement.

Sans cette mesure de transparence essentielle pour mettre fin à l’évasion fiscale, les entreprises continueront à construire des montages fiscaux artificiels dans le but d’échapper à l’impôt et donc de priver les pays des recettes fiscales nécessaires au financement de leurs services publics. C’est donc la pauvreté et les inégalités qui vont continuer à croître.

A lire aussi

SKATE : Bordeaux par RIDE Channel & Magenta

Une visite de la ville et de la scène skate bordelaise en 10 minutes par RIDE Channel et Magenta.

Lire l'article

BA à la moulinette – Foxcatcher

Foxcatcher est inspiré d’un fait divers qui a occupé la Une de la presse américaine durant le milieu des années 90. C’est l’histoire des ­frères Schultz, deux lutteurs qui ont décroché l’or aux Jeux Olympiques de Los Angeles en 1984.

Lire l'article

Rockin Share Festival – 10e édition

La dixième édition du Rockin Share Festival aura lieu à la Rock Shool Barbey, le jeudi 10 avril. Rencontre avec les organisateurs.

Lire l'article

Il appelle les policiers et les accueille un pétard au bec

Info ou intox ? Dans la nuit de mercredi à jeudi, une baston éclate dans le centre-ville d’Angoulême. Un jeune homme qui passait par là, a pris la sage décision d’appeler la police.

Lire l'article

Temps de lecture similaire

Filmer sous le skate, une révolution ?

C’est l’idée plutôt maligne qu’a eu Dean-Paul Denniston, un jeune californien sponso par Acrylick. Déjà près de 130 000 clics en 2 jours pour cette pépite visuelle d’un nouveau genre.

Lire l'article

Ci-gît le Minitel.

Reportage dans une entreprise de démantèlement de minitel, cet objet d’un rêve franco-français désormais dépassé.

Lire l'article

Du même auteur

Graff bordelais : 2007, l’année coup d’arrêt

Pour le graffiti bordelais, l’année 2007 a marqué un coup d’arrêt. Récit nostalgique et imagé d’un coup de cran d’arrêt porté au graff bordelais.

Lire l'article

[ITW] Feu! Chatterton : certifié jeune, pop et français

Feu!Chatterton ne laisse pas indifférent. Avec l’album Ici le jour (a tout enseveli), ils relèvent avec brio le défi de chanter en français et sonner pop. Beaucoup s’y essayent, très peu y parviennent. On se devait de percer le mystère de cette équation si dure à résoudre.

Lire l'article